LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emmanuel Macron s'adresse à la presse et aux Français vendredi soir, avec en arrière-plan le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Emmanuel Macron : "La nation toute entière doit se ranger aux côtés des enseignants pour les défendre"

13 min

Appel du président de la République, hier soir, devant un collège de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Là où travaillait le professeur d'histoire géographie qui a été décapité quelques heures plus tôt.

Emmanuel Macron s'adresse à la presse et aux Français vendredi soir, avec en arrière-plan le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.
Emmanuel Macron s'adresse à la presse et aux Français vendredi soir, avec en arrière-plan le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. Crédits : Abdulmonam Eassa / pool - AFP

Le président a dénoncé "un attentat terroriste islamiste caractérisé" et il a délivré un message à l'intention des enseignants quelques heures après qu'un professeur d'histoire a été décapité à Conflans-Saint-Honorine. La semaine dernière, ce professeur avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

"Ils ne passeront pas. L'obscurantisme ne gagnera pas" a ajouté Emmanuel Macron à propos des islamistes radicaux. Les organisations syndicales de l'enseignement seront reçues dans une heure par le ministre de l'Education nationale.

Dans le même temps, l'enquête ouverte par le parquet national antiterroriste va se poursuivre. Enquête pour les chefs d'"assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et d'"association de malfaiteurs terroriste criminelle". Si l'assaillant a été abattu par les policiers, son identification formelle est encore en cours. Quatre personnes de son entourage familial sont en garde à vue. 

.
. Crédits : Visactu

La décapitation de ce professeur d'histoire géographie a également suscité l'émoi dans la classe politique. Les rares députés présents à l'Assemblée, hier soir, se sont ainsi levés pour saluer sa mémoire. 

"Barbarie insoutenable" a réagi la présidente du Rassemblement national.

Pour Christian Jacob, le président des Républicains, "Un enseignant dépositaire de l'héritage et des valeurs de laïcité de l'éducation nationale a été assassiné. Notre pays ripostera-t-il avec fermeté et détermination? Les grands discours doivent céder la place aux grandes décisions contre le terrorisme islamiste."

Stanislas Guerini, délégué général de LREM : "L'horreur absolue. La barbarie. Cet enseignant transmettait nos valeurs et notre attachement à la liberté. Nous le pleurons et pensons à ses proches et à ses collègues. La République ne reculera pas, et ne cédera jamais au fanatisme."

Le chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, parle d'un "ignoble crime".

Olivier Faure, le Premier secrétaire du PS, fait lui part de son effroi et de sa colère.

Et pour Julien Bayou, secrétaire national d'EELV : "Décapité en pleine rue pour avoir fait un cours sur la liberté d'expression et montré les caricatures de Mahomet. Nausée devant l'horreur sans limite du fanatisme djihadiste. Toutes mes pensées vont à la famille de cet enseignant."

Les autres titres du journal

Des communes touristiques prennent des arrêtés pour renforcer les mesures contre l'épidémie de coronavirus, au moment où le couvre-feu et les vacances de la Toussaint débutent.

Un anniversaire, au Liban. Les un an de la révolte populaire qui a secoué le pays. Des milliers de Libanais étaient descendus dans la rue pour réclamer le départ de toute la classe politique héritée de la guerre civile. Alors que la crise s'aggrave, les médecins prennent le chemin de l'exil.

Et puis direction Lyon, en fin de journal. Le prix lumière a été remis aux cinéastes Jean Pierre et Luc Dardenne, hier soir. Prix qui récompense chaque année une personnalité majeure du 7ème art.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......