LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le président français Emmanuel Macron prononce un discours au Palais du Pharo, le 2 septembre 2021, dans le cadre d'une visite de trois jours à Marseille.

Marseille : Emmanuel Macron annonce des aides pour la ville pour un montant de 1,5 milliard d'euros

15 min

Des annonces et un ton parfois tranchant. En visite à Marseille, Emmanuel Macron a critiqué les dysfonctionnements de la mairie, déploré l'absentéisme et les grèves dans les écoles.

Le président français Emmanuel Macron prononce un discours au Palais du Pharo, le 2 septembre 2021, dans le cadre d'une visite de trois jours à Marseille.
Le président français Emmanuel Macron prononce un discours au Palais du Pharo, le 2 septembre 2021, dans le cadre d'une visite de trois jours à Marseille. Crédits : Guillaume HORCAJUELO - AFP

Une enveloppe de 1,5 milliard d'euros annoncée pour la ville de Marseille : le plan "Marseille en grand" a été dévoilé jeudi soir par le président de la République. Emmanuel Macron y termine aujourd'hui sa visite de trois jours. Il souhaite désenclaver les quartiers nord de la ville en construisant de nouvelles lignes de tramway et de bus, investir dans le logement, construire une nouvelle maternité et rénover l'hôpital de la Timone, entre autres. Pour l'instant, rien de chiffré pour les écoles qu'il veut rénover. Le président a annoncé que 50 établissements marseillais allait servir de "laboratoire" pédagogique pour expérimenter la liberté du choix des enseignants par les directeurs. Une petite phrase ne passe pas : le chef de l'État a estimé qu'il y avait "trop de grèves". Il a aussi fustigé "l'absentéisme" parmi les agents périscolaires.

Écouter
1 min
Le reportage d'Hugo Charpentier

Le président de la République reste ce vendredi à Marseille. Il ouvrira ce soir le congrès mondial de la nature.

Les autres titres du journal

Il y a une pénurie d'argent liquide en Afghanistan, pays au bord de l'effondrement humanitaire et financier alors qu'on connaîtra bientôt la composition du gouvernement formé par les talibans, au pouvoir depuis la mi-août. Les précisions à Kaboul du correspondant de France 24 Cyril Payen.

À Bangkok, la population se retrouve chaque soir dans la rue pour réclamer le départ du gouvernement. Reportage à suivre dans la capitale thaïlandaise.

Écouter
1 min
Le reportage de Carole Isoux

Une situation inédite en Allemagne : trois candidats sont au coude-à-coude dans les sondages. Les électeurs sont appelés à voter lors des législatives, le 26 septembre prochain. La correspondance à Berlin de Ludovic Piedtenu.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......