LE DIRECT
L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, incarcéré depuis plus d'un an et demi pour corruption, pourrait sortir prochainement de prison à la faveur d'un arrêt rendu jeudi soir par la Cour suprême.

Brésil : Lula pourrait rapidement sortir de prison

16 min

La Cour Suprême a pris ce jeudi soir une décision qui permettrait à l'ancien président Lula d'être libre. Si tel était le cas, l'ancien président prévient : il retournera dans l'arène politique. Cela pourrait aussi concerner 5 000 prisonniers au Brésil.

L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, incarcéré depuis plus d'un an et demi pour corruption, pourrait sortir prochainement de prison à la faveur d'un arrêt rendu jeudi soir par la Cour suprême.
L'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, incarcéré depuis plus d'un an et demi pour corruption, pourrait sortir prochainement de prison à la faveur d'un arrêt rendu jeudi soir par la Cour suprême. Crédits : Mateus Bonomi / AGIF - AFP

La Cour suprême du Brésil a pris une décision qui était attendue depuis 2016 sur l’emprisonnement des condamnés avant que tous les recours ne soient épuisés. Désormais, tous les recours judiciaires doivent être épuisés pour qu’un condamné aille en prison. Une décision qui bénéficie à près de 5 000 prisonniers dont le plus célèbre au Brésil : l'ancien président Lula. 

Emprisonné depuis 580 jours à Curitiba, dans le sud du Brésil, Lula peut désormais être libéré à n’importe quel moment. La décision dépend à présent de la juge d’exécution des peines qui suit son cas et qui peut agir très rapidement, ou au contraire retarder la décision. Ce vendredi, les avocats de l’ancien président vont déposer une demande de libération immédiate. 

A peine le vote de la Cour suprême connu, le hashtag "Lulalibre" est devenu le sujet le plus commenté sur les réseaux sociaux au Brésil - par la gauche bien sûr mais aussi par l’extrême droite, très préoccupée par la possible libération de Lula. Si l’ancien président peut récupérer sa liberté, il a promis de revenir tout de suite dans l’arène politique. L’ancien président, qui reste très populaire au brésil, deviendrait un opposant très gênant à Jair Bolsonaro.
 

Les autres titres du journal

En Italie, une femme de 89 ans, rescapée de la Shoah, est sous protection policière face à des menaces quotidiennes. Son tort ? Avoir lutter contre le racisme et l'antisémitisme.

Europacity est abandonné. L’immense centre commercial au nord de Paris ne fera pas, dit Emmanuel Macron qui promet un nouveau projet. Il va le confier au haut-fonctionnaire, Francis Rol-Tanguy, ancien directeur de l'Atelier parisien d'urbanisme.

Nous nous pencherons ensuite sur les mesures mises en place pour "mettre à l'abri" les migrants de la Porte de la Chapelle, au nord de Paris. Jeudi, plus de 1 600 personnes ont été évacuées.   

=Comment les réseaux sociaux peuvent-ils réguler les informations qu'ils diffusent ? A un an de la Présidentielle américaine, la question est débattue au Conseil de l'Europe.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......