LE DIRECT
L'Andeva organise une manifestation ce vendredi après-midi à Paris  avec pour mot d'ordre "pas d'amiante dans nos écoles"

Amiante en milieu scolaire : des enseignants font valoir leur droit de retrait

16 min

"Pas d'amiante dans nos écoles". Voici le mot d'ordre de la manifestation prévu ce vendredi après-midi, à Paris. 85% des établissements scolaires ont été construits avant l'interdiction d'utiliser de l'amiante. Les enseignants sont de plus en plus nombreux à utiliser leur droit de retrait.

L'Andeva organise une manifestation ce vendredi après-midi à Paris  avec pour mot d'ordre "pas d'amiante dans nos écoles"
L'Andeva organise une manifestation ce vendredi après-midi à Paris avec pour mot d'ordre "pas d'amiante dans nos écoles" Crédits : KENZO TRIBOUILLARD - AFP

Une bombe à retardement et un "enjeu de santé publique" sous-estimé : les experts multiplient les alertes. L'amiante dans les établissements scolaires pourrait avoir des conséquences dramatiques. Ce vendredi, l'Andeva (Association nationale de défense des victimes de l'amiante) organise une mobilisation pour alerter sur ce phénomène.

L'interdiction de cette fibre cancérogène date de 1997 en France mais 85% des établissements scolaires ont au moins un bâtiment construit avant cette date. Un tiers des écoles primaires n'ont pas fait le diagnostic technique amiante. Des chiffres qui poussent des enseignants dans les rues. Nous avons rencontré élève et professeurs d'un lycée dans le Val-de-Marne (94), à Villeneuve le Roi.

"J'ai anticipé en classant des coupures de presse", explique Ayrten, lycéen. "Si dans quelques années, je développe une maladie, au moins j'aurai les arguments pour dire que cela vient probablement d'ici [du lycée, ndlr]", ajoute-t-il. Comme les élèves, le CHSCT de l'établissement soutient les enseignants en lutte mais le rectorat de l'Académie de Créteil les considère en grève. Il se fie aux dernières analyses effectuées par la région qui montrent que la présence d'amiante ne présente pas de mise en danger d'autrui. 

Les autres titres du journal

Nous irons ensuite en Allemagne où les Verts pourraient revenir dans les débats politiques et peser plus lourds. La coalition de droite au pouvoir en a besoin pour remporter les élections en Bavière, ce weekend.  

Un "schisme" très politique secoue l'Eglise orthodoxe. L'Eglise ukrainienne n'est plus sous la tutelle de celle de Moscou, sur décision du patriarcat de Constantinople. C'est une première depuis 332 ans, qui pourrait avoir de lourdes conséquences, vous le comprendrez.  

Au Brésil, Jair Bolsonaro refuse de participer à un débat télévisé. Le candidat d’extrême-droite évoque sa santé fragile. Son adversaire à la Présidentielle propose de venir jusqu'à l’hôpital s'il le faut. 

Des cités millénaires ressuscitent grâce à la 3D à l'Institut du monde arabe à Paris. L'IMA redonne vie à des sites en Libye, en Irak et en Syrie. Grâce des projections, on peut se retrouver en plein milieu des ruines de Palmyre et de Mossoul. L'un des enjeux est la transmission et l'étude de ce patrimoine.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......