LE DIRECT
Carte du nombre de cas pour 100.000 habitants recensés en une semaine, par commune en France métropolitaine, au 8 novembre

Covid-19 : quand les mesures sanitaires nourrissent les extrêmes

16 min

Le confinement continuera jusqu'au 1er décembre, au moins. Les rideaux des bars, restaurants, commerces dits "non essentiels" resteront donc baissés pour au moins quinze jours. Quelle communication du gouvernement à ce propos et quel danger politique, pour les mois à venir ? Analyse.

Carte du nombre de cas pour 100.000 habitants recensés en une semaine, par commune en France métropolitaine, au 8 novembre
Carte du nombre de cas pour 100.000 habitants recensés en une semaine, par commune en France métropolitaine, au 8 novembre Crédits : SIMON MALFATTO - AFP

Croiser les doigts pour Noël et sacrifier le mois de novembre. Le gouvernement a donc choisi de ne pas modifier le confinement. Le protocole sanitaire va encore durer, au moins jusqu'au 1er décembre. Cela signifie que les petits commerces restent fermés. Cette décision peut alimenter un fort ressentiment et nourrir les extrêmes. En témoigne, ce vendredi matin, cette détresse économique, et politique, de Jacques Vuillarmet. Il est propriétaire de 24 magasins de vêtements situés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et emploie 130 salariés pour un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros. 

Écouter
1 min
Jacques Vuillarmet, propriétaires de 24 magasins en Auvergne-Rhône-Alpes, interrogé par Anne-Laure Jumet

Ce jeudi soir, Jean Castex a dessiné quelques perspectives d'amélioration, tout en justifiant une prolongation du reconfinement. Le gouvernement promet de maintenir ses aides aux entreprises : activité partielle, report des prêts garantis, incitation fiscale allégée pour les loyers des commerçants de 250 à 5 000 salariés. Matignon annonce une prolongation "exceptionnelle" des droits à l'assurance-chômage pour les chômeurs en fin de droit. Près de la moitié des salariés du privé ont travaillé la semaine dernière, précise Elisabeth Borne en charge du dossier qui ajoute : "c'est bien mais peut mieux faire". Les protocoles au lycée, où 50 % des cours doivent être assurés, restent les mêmes. 

Quant aux fêtes de Noël et du Jour de l'An, "il ne serait pas raisonnable d'espérer pouvoir organiser de grandes fêtes à plusieurs dizaines de personnes, notamment pour le réveillon".

Les autres titres du journal

Les élections régionales et départementales, prévues en mars 2021, pourraient être reportées. Le rapport de Jean-Louis Debré à ce propos sera rendu au Premier ministre en fin de matinée ce vendredi.

La police tire à balles réelles sur des manifestants en Angola. Elle veut éteindre une contestation contre le gouvernement et contre le coût de la vie. Témoignages dans le journal.

Cinq ans après les attentats du 13 novembre 2015, l'Orchestre de Chambre de Paris jouera ce vendredi soir une oeuvre créée pour l'occasion. Cette oeuvre a été commandée par la mère d'une victime, Louise Albertini qui a perdu son fils de 39 ans au Bataclan.

Écouter
1 min
Explications de Stéphane Capron
À venir dans ... secondes ...par......