LE DIRECT
Le gouvernement va consacrer un fond de 350 millions d'euros sur sept ans pour tripler la part du vélo dans les déplacements des Français d'ici 2024.

350 millions d'euros pour promouvoir le vélo : est-ce assez ?

16 min

Le Premier ministre, Edouard Philippe, dévoile son plan vélo ce vendredi à Angers. L'idée est notamment de créer un forfait mobilité pour dédommager les salariés cyclistes. 350 millions d'euros seront aussi investis sur sept ans pour les infrastructures.

Le gouvernement va consacrer un fond de 350 millions d'euros sur sept ans pour tripler la part du vélo dans les déplacements des Français d'ici 2024.
Le gouvernement va consacrer un fond de 350 millions d'euros sur sept ans pour tripler la part du vélo dans les déplacements des Français d'ici 2024. Crédits : FRED DUFOUR - AFP

Vingt-cinq mesures pour promouvoir le vélo. Le gouvernement met de l'argent sur la table pour les collectivités et les entreprises. Le fonds vélo - 350 millions d'euros sur sept ans - est en grande partie destiné à co-financer, avec les collectivités locales, des infrastructures encourageant la pratique du vélo. On parle aussi d'un forfait "mobilité durable" pour les salariés cyclistes dans la fonction publique : 200 euros par an partir de 2020. Mais est-ce assez ? Nous poserons la question à notre spécialiste Environnement.

La bicyclette représente en France 3% des modes de déplacement. Aux Pays-Bas, c'est 26% , en Allemagne 10%. Le gouvernement espère passer de 3% à 9% d'ici 2024, un objectif plutôt modeste. 

Les autres titres du journal

Des militaires français ont bien torturé le communiste Maurice Audin, en Algérie, il y a 61 ans. Emmanuel Macron l'a officiellement reconnu répondant à une demande de longue date des communistes. La fille de Maurice Audin, Michelle Audin, veut rappeler qu'au moins 3.000 personnes ont disparu à ce moment-là.

Vous entendrez aussi la colère de Benoit Hamon après l'annonce de la création d'un "revenu universel d'activité". Rien à voir avec son "revenu universel d’existence" proposé l'an passé. Cette fois, le gouvernement demande des contre-parties, dans la recherche d'un emploi notamment. 

Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, est à Paris ce vendredi. Quatre mois après la révolution de velours dans son pays, il semble réussir à lutter pacifiqiement contre la corruption.

La Corée du Sud bannit le café dans les écoles du pays. Pour travailler jusque tard dans la nuit, les élèves en buvaient beaucoup trop. Signe inquiétant de la pression scolaire sud-coréenne.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......