LE DIRECT
A La Haye (Pays-Bas), des militants écologistes ont répondu à l'appel de désobéissance civile du mouvement "Extinction Rebellion", le 15 avril

La désobéissance civile pour sauver la planète ?

16 min

Elles ont décidé de "hausser le ton" et de "bloquer la république des pollueurs". Quatorze ONG et associations préparent depuis des semaines la plus grande action de désobéissance civile jamais menée en France. Elles réclament une vraie politique de lutte contre le réchauffement climatique.

A La Haye (Pays-Bas), des militants écologistes ont répondu à l'appel de désobéissance civile du mouvement "Extinction Rebellion", le 15 avril
A La Haye (Pays-Bas), des militants écologistes ont répondu à l'appel de désobéissance civile du mouvement "Extinction Rebellion", le 15 avril Crédits : Romy Arroyo Fernandez / NurPhoto - AFP

La désobéissance civile sera-t-elle une arme pour sauver le climat ? Ce vendredi, quatorze ONG et associations appellent à des actions d'insubordination. A 8h, ce vendredi, on n'est savait presque rien : ni le nombre de participants, ni le lieu investi. Pour préparer cette action, au moins 30 formations ont été organisées en amont, passage obligatoire pour participer à cette désobéissance civile. "Lors de l'inscription, on demande aux gens le niveau d'implication qu'ils veulent avoir et le risque juridique qu'ils veulent prendre", précise Cécile Marchand des Amis de la Terre. Elle se dit "impressionnée du nombre de personnes qui se disent prêtes à aller en garde à vue et en procès après cette action". 

A Londres, cette semaine, 480 personnes ont été arrêtées. Elles participaient à un mouvement de protestation pour réclamer un "état d'urgence écologique" en bloquant notamment les transports sur proposition du groupe "Extinction Rebellion". Né au Royaume-Uni, ce réseau de militants prône la désobéissance civile. Il a annoncé qu'il mènerait ce vendredi, jour férié au Royaume-Uni et premier jour du long weekend de Pâques, une action à l'aéroport d'Heathrow, le plus fréquenté d'Europe. La police londonienne a prévenu qu'elle avait prévu un "dispositif solide" impliquant un "nombre important" d'agents.

Les autres titres du journal

Abdelkader Merah est reconnu coupable de complicité dans les crimes commis par son frère, Mohamed Merah, à Toulouse et Montauban en mars 2012. Il a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle, contre 20 ans en première instance où seuls les faits d’association de malfaiteurs terroriste avait été retenus. Le deuxième accusé, Fettah Malki, a été condamné à 10 ans de prison, contre 14 ans en première instance. 

Donald Trump est blanchi par le rapport Mueller dans l'affaire de collusion avec la Russie. Des soupçons d'obstruction à la justice pèsent tout de même sur le Président américain.    

Les députés grecs demandent une réparation financière à l'Allemagne pour les crimes commis sous l'occupation, pendant la Seconde Guerre mondiale. Un "devoir de mémoire", selon le Premier ministre, Alexis Tsipras. Berlin refuse. 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......