LE DIRECT
Un homme vote lors des élections législatives en Iran, à Téhéran le 21 février 2020.

Élections législatives en Iran : les conservateurs partent favoris

16 min

Des milliers de candidats réformateurs et modérés ont été disqualifiés. La coalition gouvernementale semble menacée.

Un homme vote lors des élections législatives en Iran, à Téhéran le 21 février 2020.
Un homme vote lors des élections législatives en Iran, à Téhéran le 21 février 2020. Crédits : ATTA KENARE - AFP

Environ 58 millions d'Iraniens sont appelés à élire un nouveau Parlement vendredi. La coalition du président Hassan Rohani ne semble pas favorite : des milliers de candidats réformateurs et modérés ont été disqualifiés et la crise économique, entre autres, alimente un ressentiment populaire contre le président. L'abstention pourrait être élevée. Les précisions de notre envoyée spéciale Valérie Crova, à Téhéran, avec les moyens techniques de Laurent Macchietti.

Les autres titres du journal

Après les tueries de Hanau mercredi soir, on en sait plus sur le profil du tireur présumé. Cet Allemand de 43 ans laisse derrière lui une vidéo et un manifeste. Neuf personnes sont mortes dans ces crimes racistes. Précisions de notre correspondant en Allemagne, Ludovic Piedtenu.

Un an après le début du mouvement de contestation populaire en Algérie, quelle stratégie adopter pour la suite ? Reportage à Alger de Leïla Beratto.

Les blocages ferroviaires au Canada, par des autochtones qui refusent le passage d'un gazoduc sur leurs terres, ont des conséquences économiques. Les précisions de Pascale Guéricolas.

Carlos Ghosn assigne en justice Renault. Il réclame au constructeur automobile le versement de son indemnité de départ à la retraite de 250 000 euros. Une décision qui fait polémique, comme nous l'explique Anne-Laure Jumet.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......