LE DIRECT
L'organisation Ende Gelände, opposante au charbon, avait déjà une opération contre une centrale allemande en février 2019

5 000 militants anti-charbon réunis dans la Ruhr

16 min

Venus de toute l'Europe, armés d'une formation éclair et du soutien des jeunes manifestants pour le climat, des militants anti-charbon s'élancent pour tenter d'occuper une mine dans l'ouest de l'Allemagne. Près de 5 000 activistes ont établi un immense "camp climatique" dans la Ruhr.

L'organisation Ende Gelände, opposante au charbon, avait déjà une opération contre une centrale allemande en février 2019
L'organisation Ende Gelände, opposante au charbon, avait déjà une opération contre une centrale allemande en février 2019 Crédits : Julian Rettig / DPA / dpa Picture-Alliance - AFP

A l'aube, ce vendredi, environ 5 000 militants anti-charbon tenteront de forcer à pied les nombreux barrages de police dans la Ruhr (Allemagne) pour déferler, en combinaison blanche et visage souvent masqué, dans les immenses travées de la mine de Garzweiler, une mine de lignite, un charbon brun bon marché et très polluant exploité sur de vastes surfaces par le groupe RWE. 

Depuis mercredi, ils ont monté un village éphémère. Autosuffisant, vegan, doté d'un hôpital, d'un cinéma en plein air, d'une boulangerie et d'une crèche, il est monté par l'organisation Ende Gelände et permet d'initier sur le tas les nombreux militants novices à la "désobéissance civile", hors la loi mais en principe non violente.

Si Ende Gelände occupe cette mine chaque année depuis 2015, l'opération prend cette fois un relief particulier : non seulement le nombre de participants va croissant, mais ils sont pour la première fois appuyés par le jeune mouvement Fridays for Future, dans une rare convergence entre action légale et illégale.   

Écouter
1 min
Reportage de Ludovic Piedtenu à une trentaine de kilomètres du site d'extraction de Garzweiler (Ruhr, Allemagne)

Peu après le blocage de Garzweiler ce vendredi matin, 20 000 collégiens, lycéens et étudiants sont attendus pour une "manifestation européenne" à Aix-La-Chapelle, à quelques dizaines de kilomètres. Elle sera suivie, ce samedi, d'un "soutien" direct aux occupants de la mine.

Les autres titres du journal

C'est une occasion manquée ans la bataille de l'Union européenne contre le dérèglement climatique. Les 28 échouent à adopter la neutralité carbone d'ici 2050. La Pologne, la République Tchèque, la Hongrie et l'Estonie ont refusé l'accord, alors que les pays membres n'ont, par ailleurs, toujours pas trouvé de nom pour présider la Commission européenne.

Donald Trump a approuvé une opération militaire contre des installations iraniennes, mais il s'est ravisé au dernier moment, selon le New York Times. L'Iran dit disposer de preuves "irréfutables" montrant que le drone américain qu'il a abattu ce jeudi était entré dans son espace aérien. Tensions au plus haut, entre Washington et Téhéran.

Le PAM (Programme alimentaire mondial) suspend une partie de son aide envoyée au Yémen, en pleine guerre. L'Arabie Saoudite, qui y participe, est de plus en plus critiquée et ses alliés économiques - dont la France - également. Ce jeudi, le Sénat américain a bloqué une vente d'armes en direction de Ryad. Londres a également suspendu, sur décision de justice, l'attribution de nouveaux contrats de ventes d'armes.

Compte-rendu d'audience au procès France Télécom. Ce jeudi, l'un des huit prévenus s'est exprimé à la barre. Louis-Pierre Wenès a été chargé de réduire les coûts dans l'entreprise. Il est le concepteur du fameux plan "Next", au cœur de ce procès.

A l'occasion du Salon du Bourget, qui ouvre ses portes au public ce vendredi, nous nous intéresserons à l'emploi dans l’aéronautique, qui se porte très bien. Les carnets de commandes des constructeurs sont plein pour les huit prochaines années. Pourtant, avec l'arrivée de nouveaux métiers, le secteur a du mal à recruter.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......