LE DIRECT
Le brise-glace russe Tor, dans la mer de Kara, dans l’océan Arctique le 16 avril 2015

Pour la première fois, un porte-conteneurs a franchi l'Arctique par le Nord

16 min

Un porte-conteneurs a effectué la route arctique en cinq semaines. Une révolution pour le fret mondial grâce....à la fonte des glaces.

Le brise-glace russe Tor, dans la mer de Kara, dans l’océan Arctique le 16 avril 2015
Le brise-glace russe Tor, dans la mer de Kara, dans l’océan Arctique le 16 avril 2015 Crédits : KIRILL KUDRYAVTSEV - AFP

Son voyage aura duré cinq semaines. Avec ses 3 600 conteneurs chargés de produits électroniques sud-coréens et de poissons congelés, le Venta Maersk, navire danois flambant neuf construit cette année, a sans encombres tracé sa route derrière un brise glace. Car le réchauffement climatique a fait son oeuvre : en quelques décennies, la calotte glaciaire de l'Arctique a perdu près de la moitié de sa surface et il a fait presque 30 degrés au nord de la Sibérie cet été.

L'armateur danois, numéro un mondial, précise que l'ouverture d'une ligne commerciale régulière n'est pas envisageable avant une dizaine d'années au mieux. Mais la Chine, dont 90 % des marchandises sont transportées par voie maritime, et surtout la Russie veulent aller vite. Dans son projet de budget 2019-2021, Moscou a même prévu d'investir plus de 516 millions d'euros dans la construction de brise-glace nucléaires et le développement de ses infrastructures portuaires. Les associations de défense de l'environnement, elles, s'inquiètent des futures marées noires qui pourraient menacer un écosystème jusqu'ici parfaitement préservé.

Les autres titres du journal

Emmanuel Macron reconnaît la responsabilité de l'Etat dans le scandale du chlordécone, un insecticide qui a contaminé 90% de la population adulte en Martinique et en Guadeloupe. L'exposition à cet insecticide cancérogène et perturbateur endocrinien sera reconnu comme "maladie professionnelle", dit le chef de l'Etat.

L'Italie prend le risque de se mettre à dos l'Union Européenne et les marchés. Le gouvernement s'est mis d’accord, ce jeudi soir, sur un budget à fort déficit (2,4% du PIB jusqu'en 2021), préférant faire passer ses réformes sociales : une baisse des impôts, une retraite anticipée pour 400 000 Italiens et un revenu de citoyenneté pour les plus modestes.

En Allemagne, le président truc Erdogan doit rencontrer la chancelière Angela Merkel, ce vendredi. Un président très soutenu par la communauté turque outre-Rhin, vous l'entendrez.

Nous nous intéresserons à l'Office culturel de Cluny. Une association présente partout en France, pour organiser des spectacles, mais elle est montrée du doigt pour d'éventuelles dérives sectaires. C'est une enquête France Culture.

À venir dans ... secondes ...par......