LE DIRECT
Carte localisant les usines de production (véhicules et pièces) du groupe automobile français Renault

Renault va supprimer 4 600 emplois en France

16 min

15 000 emplois supprimés dans le monde dont 4 600 en France : Renault souhaite supprimer 8% de ses effectifs sur l'hexagone. La direction du constructeur automobile le confirme ce vendredi matin. Décryptage.

Carte localisant les usines de production (véhicules et pièces) du groupe automobile français Renault
Carte localisant les usines de production (véhicules et pièces) du groupe automobile français Renault Crédits : Kun TIAN, Riwan MARHIC - AFP

Le constructeur automobile français Renault, en difficulté financière, a annoncé vendredi la suppression d'environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France, dans le cadre d'un plan d'économies de plus de 2 milliards d'euros sur trois ans.  "Ce projet est vital", a déclaré la directrice générale Clotilde Delbos, citée dans un communiqué. Renault, qui souffre de surcapacités de production au niveau mondial, avait annoncé en février ses premières pertes en dix ans, entrant affaibli dans la crise provoquée par l'épidémie de Covid-19.  Le plan prévoit "près de 4.600" postes supprimés en France, sur 48 000, et "plus de 10 000" dans le reste du monde. Il s'appuie "sur des mesures de reconversion, de mobilité interne et des départs volontaires", a précisé Renault. Des départs à la retraite ne seront pas remplacés, mais aucun licenciement sec n'est annoncé. 

Fabien Gâche, délégué syndical central CGT de Renault, y voit la fin programmée de Renault sur le territoire français. Il craint la perte de commandes et, à terme, la fermeture de sites. 

Les autres titres du journal

Nous ferons le point sur le déconfinement et la pression relâchée. Les cafés, bars et restaurants vont reprendre leurs activités. 

Idem pour tous les établissements scolaires du second degré. L'oral de français est annulé, remplacé par du contrôle continu avec, toujours, des mesures sanitaires à respecter pour la reprise partielle des cours.

Des manifestants ont incendié ce jeudi soir un commissariat de Minneapolis, dans le nord des Etats-Unis. Cela fait suite à la mort d'un afro-américain interpellé par la police lundi. Des rassemblements ont lieu aussi à New York. Nous irons sur place.    

Retour sur l'engagement politique de l'humoriste Guy Bedos. Il est mort ce jeudi à 85 ans. Satiriste, comique-engagé à gauche, vous le comprendrez.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......