LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Plus de 53 000 personnes ont été évacuées des campements parisiens depuis juin 2015

Plus de 53 000 personnes ont été évacuées de campements parisiens depuis juin 2015

12 min

Plus de 53 000 : c'est le nombre de personnes évacuées des campements parisiens depuis juin 2015, selon un document de la mairie de Paris que France Culture a pu se procurer. En quatre ans, les autorités ont procédé à plus de 270 évacuations et mises à l'abri dans Paris intra muros.

Plus de 53 000 personnes ont été évacuées des campements parisiens depuis juin 2015
Plus de 53 000 personnes ont été évacuées des campements parisiens depuis juin 2015 Crédits : PHILIPPE LOPEZ - AFP

53 000 personnes ont été évacuées de camps de migrants depuis juin 2015 à Paris. Certaines ont vécu plusieurs évacuations répétées. En quatre ans, les autorités de l'Etat, souvent avec le concours de la mairie de Paris, ont procédé à plus de 270 évacuations et mises à l'abri dans Paris intra muros. 

La mairie et l'Etat démantèlent des camps mais ne proposent pas de logement durable en contre-partie et c'est un éternel recommencement, souligne Louis Barda. Il est coordinateur général de Médecin du Monde à Paris.

Écouter
1 min
Louis Barda, coordinateur général de Médecin du Monde à Paris, interrogé par Raphaël Krafft

Les autres titres du journal

Martine Aubry, maire de Lille, est officiellement candidate à un quatrième mandat. Assurant avoir "beaucoup mûri" sa décision, elle juge aujourd'hui nécessaire de "tenir la barre" face aux inégalités "qui ne se sont pas arrangées", aux tensions sociales ou à la crise climatique.

Au moins 37 morts en une seule journée, en Irak : les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre continuent, surtout dans le sud du pays.

L’urgence climatique s’invite dans la campagne électorale britannique. Ce jeudi soir, à quinze jours des élections législatives, la chaîne de télévision Channel 4 organisait un débat sur l’environnement avec les principaux chefs de partis politiques. Un débat auquel Boris Johnson, le premier ministre, n’a pas participé. Il a été remplacé par un énorme bloc de glace avec le logo du parti conservateur.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......