LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation d'habitants de Sanaa, la capitale du Yemen, après d'un bombardement attribué aux saoudien a détruit leur quartier et tué 14 civils.

Le Yémen se meurt dans le silence des diplomaties occidentales

14 min

La FIDH était reçue hier à l'Elysée et au quai d'Orsay, avec la présidente d'ONG yéménite Amal Bacha, pour témoigner sur la situation catastrophique au Yémen, ravagé par deux ans et demi de guerre que s'y livrent l'Iran et l'Arabie Saoudite. France Culture a recueilli le récit glaçant d'Amal Bacha.

Manifestation d'habitants de Sanaa, la capitale du Yemen, après d'un bombardement attribué aux saoudien a détruit leur quartier et tué 14 civils.
Manifestation d'habitants de Sanaa, la capitale du Yemen, après d'un bombardement attribué aux saoudien a détruit leur quartier et tué 14 civils. Crédits : MOHAMMED HUWAIS - AFP

"Ce n'est plus un pays, c'est une vraie catastrophe. Rien ne marche. Il n'y a pas de sécurité, pas de services sociaux, médicaux, alors que le choléra fait des ravages."

Amal Bacha, présidente de l'ONG yéménite "Forum des femmes arabes pour les droits de l'Homme", était à Paris hier pour alerter la diplomatie française sur le drame qui se joue dans son pays. Elle dénonce un conflit instrumentalisé par l'Iran et l'Arabie Saoudite.

La diplomatie française... qui se félicite d'avoir arraché au président turc Erdogan la libération du journaliste Loup Bureau. Il est sorti de prison hier à l'issue d'une visite de Jean-Yves Le Drian à Ankara. Il sera resté 51 jours en détention, accusé de soutenir les "terroristes" kurdes sur lesquels il avait réalisé plusieurs reportages.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La Corée du Nord n'a peur ni des sanctions ni des condamnations internationales : Kim Jong-un défie à nouveau l'ONU qui a condamné unanimement le tir de missile d'hier. En début de journal, nous joindrons Dominique André, à Pékin.

Les associations de policiers en colère relancent leur mobilisation à travers la France. Contre les conditions de travail indignes qui leur sont imposées, contre le mépris de leur hiérarchie, ils manifesteront tout à l'heure. Nous entendrons l'un des porte-paroles marseillais de leur mouvement.

Dans ce journal, nous ferons aussi un détour par la Fête de l'Humanité, où le PCF essaye d'unir les forces de gauches pour faire prendre la mobilisation de cette rentrée sociale.

Polémique à l'Agence européenne de sécurité des aliments : le rapport qui conclue au caractère non-cancérogène du Glyphosate contient des pages entières copiées-collées sur des argumentaires fournis par Monsanto. Scandaleux et profondément inquiétant, nous dira Suzanne Dal, de Greenpeace.

Une édition présentée par Camille Magnard

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......