LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Des responsables du gouvernement grec affirment avoir trouvé un accord avec les créanciers du pays

15 min

Crise grecque : Les négociations seraient sur le point d'aboutir entre le gouvernement Tsipras et les créanciers du pays i.e. la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international et le Mécanisme européen de stabilité, pour débloquer un nouveau plan d'aide à Athènes. Il s'agirait du troisième plan de sauvetage du pays depuis 2010. Toutes les parties se sont entendues, cette nuit, sur une feuille de route budgétaire. La correspondance d'Angélique Kourounis à Athènes .

Ukraine : La ministre des Finances ukrainienne entame une semaine décisive pour son pays. Elle négocie à San Francisco (Etats-Unis) avec les créanciers de l'Ukraine, principalement américains, la restructuration de la dette extérieure ukrainienne. Elle atteint 23 milliards de dollars soit plus de 150% du produit intérieur brut. Le défaut du budget pèse comme une épée de Damoclès sur l'Ukraine. Mais à la différence du gouvernement Tsipras en Grèce, les autorités ukrainiennes ont tout de suite accepté les réformes imposées par le Fonds monétaire international, au prix d'énormes sacrifices pour une population déjà traumatisée par la guerre, avec une économie au point mort. Les précisions à Kiev de Stéphane Siohan. Japon : Quatre ans après la catastrophe de Fukushima, le Japon compte à nouveau un réacteur nucléaire en activité, celui de Sendai, situé à 1.000 km de Tokyo, dans le sud-ouest de l'archipel. Son redémarrage met fin à près de deux années sans électricité nucléaire au Japon. Détails avec Frédéric Charles, correspondant de RFI au Japon .

Turquie : Le pays a été la cible d'une série d'attentats hier. Un groupe d'extrême-gauche a revendiqué un attentat contre le consulat américain d'Istanbul. Six policiers et soldat sont par ailleurs morts dans des attaques attribuées aux séparatistes kurdes du PKK. Est-ce, pour Ankara, le début d'une guerre sur plusieurs fronts ? Analyse de Jérôme Bastion, correspondant de RFI à Istanbul. Crise porcine : Aucune cotation n'a eu lieu hier au marché du porc breton où s'établit le prix de référence national de cette viande. Les deux plus gros acheteurs de porcs, la Cooperl et Bigard/Socopa, ont refusé d'y participé, jugeant le prix actuel trop élevé. 1,40 euro le kilo : c'est l'objectif fixé par le gouvernement depuis le 12 juin pour tenter de résoudre la crise traversée par les éleveurs de porcs français. Explications signées Manuel Ruffez.

Affaire de Tarnac : Le bras de fer procédural se poursuit dans l'affaire de Tarnac. Trois jours après le renvoi en correctionnelle de huit militants libertaires, soupçonnés d'avoir saboté des lignes TGV en 2008, le parquet a fait appel de l'abandon de la qualification "terroriste" par la juge d'instruction. Cette décision de la juge était un désaveu pour le parquet et cela satisfaisait tous ceux qui, depuis 2008, dénonçaient une instrumentalisation politique de la part de la droite, au pouvoir à l'époque. Pour David Dufresne, journaliste et auteur de "Tarnac, magasin général", interrogé par Bintily Diallo , la France doit tirer des enseignements de l'affaire Tarnac, notamment par rapport à la nouvelle loi Renseignement.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......