LE DIRECT

François Hollande accorde une grâce partielle à Jacqueline Sauvage, condamnée pour avoir tué son mari violent

15 min

Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour avoir tué son mari violent, pourrait être libérée dès la mi-avril.

Jacqueline Sauvage, mère de famille de 68 ans, avait été condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari de trois coups de fusil dans le dos en 2012, après 47 ans d'enfer conjugal. Mais elle pourrait être libérée plus tôt que prévu, dès la mi-avril. Hier, pour la deuxième fois de son quinquennat, le président François Hollande a exercé son droit de grâce. Plus exactement de grâce partielle. Le chef de l'Etat a évoqué une "situation humaine exceptionnelle" mais il dit aussi respecter la décision judiciaire. Commentaire de Marie-Pierre Vérot.

Lutte anti- terroriste : alors que Christiane Taubira détaille, dans un livre publié aujourd'hui, pourquoi elle reste opposée à l'inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution, la lutte contre le terrorisme, se déploie outre-Quiévrain avec une rencontre entre les chefs de gouvernement français et belge, aujourd'hui à Bruxelles.  Objectif : améliorer la coopération entre les deux pays. Correspondance à Bruxelles de Laxmi Lota.

10.000 enfants, des mineurs isolés arrivés avec les migrants ces deux dernières années en Europe, sont portés disparus selon Europol, la police européenne. Certains seraient exploités sexuellement par le crime organisé qui tire profit de la pire crise migratoire en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Explications de Lara Mercier.

Première étape des primaires pour la présidentielle aux Etats-Unis : Départ du processus électoral, aujourd'hui outre-Atlantique avec les caucus dans l'Iowa, ces réunions où les sympathisants de chaque parti sont invités à choisir leur candidat. Côté démocrate, duel annoncé entre Hillary Clinton et Bernie Sanders. En tête dans les sondages chez les Républicains, au niveau national, le milliardaire Donald Trump . Mais qui sont ses électeurs ? Reportage de Jérôme Jadot.

Raoul Castro est en France jusqu'à mercredi. Cette première visite officielle à Paris d'un président cubain depuis l'indépendance de l'île en 1959 est à haute teneur économique et commerciale. Le marché cubain représente 11 millions de consommateurs jusqu'à présent sous-équipés. Paris et La Havane veulent renforcer leur relation bilatérale comme l'explique Jean Pierre Bell, envoyé personnel du François Hollande pour l'Amérique latine, interrogé par Nadine Epstain.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......