LE DIRECT

Richard Descoings le directeur de Sciences Po est mort

14 min

Le corps de Richard Descoings a été retrouvé sans vie mardi soir dans un hôtel de New-York. Il était âgé de 53 ans. Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de sa mort. La police indique n'écarter aucune piste.

Richard Descoings devait représenter l'Europe dans une réunion de grands leaders d'universités, sous l'égide du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

Richard Descoings
Richard Descoings

La police de New York a ouvert une enquête mardi soir, après le décès encore inexpliqué du directeur de Sciences Po Paris, Richard Descoings, retrouvé mort à 53 ans dans une chambre d'hôtel de Manhattan.

La chambre était "en désordre" , mais le corps du directeur de Sciences Po ne portait pas de "signe évident de traumatisme" , a précisé le chef adjoint de la police de New York.

Plus tard dans la soirée, il a expliqué que les enquêteurs n'avaient pas de "preuve d'acte criminel" , et que le désordre de la chambre avait été causé par le personnel médical qui avait cherché à ranimer corps.

M. Descoings, qui avait profondément transformé en 16 ans la grande école française, a été retrouvé mort, nu "sur son lit" vers 13H00 locales, par un membre du personnel de l'hôtel Michelangelo, dans le centre de Manhattan.

Les autres titres du journal de 8h

  • Alain Juppé a alerté les Nations Unies à propos des troubles dans le nord du Mali , évoquant "un péril islamiste".Une guerre entre touaregs et islamistes, conflit à l'intérieur du conflit, explications de Luc Lemonnier .

L'éclairage sur la situation avec Jean-Christophe Rufin .- Le péril islamiste, c'est aussi la nouvelle arme de la campagne de Nicolas Sarkozy. Selon le Canard Enchaîné, le président-candidat est à l'origine du coup de filet dans les milieux islamistes de vendredi dernier. Ces radicaux sont accusés d'avoir préparer l'enlèvement d'un magistrat lyonnais. Les précisions de Florence Sturm .- L'immigration , ce sera le thème de notre inventaire avant élections, avec Christine Moncla .- L'autre fait de campagne, c'est François Hollande qui prend de court Nicolas Sarkozy, en présentant ce matin le calendrier précis de sa première année de quinquennat. Décryptage politique avec Ludovic Piedtenu .

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......