LE DIRECT
Un des réacteurs de la centrale de Fessenheim a du être arrêté, à cause des fortes chaleurs. (image d'illustration)

Canicule : quatre réacteurs mis à l'arrêt en France pour éviter la surchauffe des cours d'eau

9 min
À retrouver dans l'émission

En raison des fortes chaleurs ces derniers jours en France, EDF a stoppé samedi un quatrième réacteur nucléaire. Il s'agit d'un arrêt temporaire contre la surchauffe des rivières.

Un des réacteurs de la centrale de Fessenheim a du être arrêté, à cause des fortes chaleurs. (image d'illustration)
Un des réacteurs de la centrale de Fessenheim a du être arrêté, à cause des fortes chaleurs. (image d'illustration) Crédits : Thierry GACHON - Maxppp

La canicule qui sévit en France met à l'épreuve les organismes et aussi les centrales nucléaires. Quatre réacteurs ont mis à l'arrêt temporairement, notamment un dans la centrale de Fessenheim, mais aussi dans l'Ain et en Isère. Cette fermeture montre bien que les centrales nucléaires françaises ne sont pas une solution d'avenir, d'après Charlotte Mijeon, porte parole de "Sortir du nucléaire".

Les autres titres du journal

C'est une manifestation rare, celle des druzes, une communauté arabophone et musulmane d’environ 130.000 personnes qui organisaient samedi soir une manifestation d’ampleur à Tel Aviv, contre la loi controversée sur l’Etat-Nation.  Cette loi à valeur constitutionnelle, adoptée il y a deux semaines, réaffirme le caractère juif de l’Etat hébreu. Reportage de Marine Vlahovic à Tel Aviv.

L'administration Trump subit un nouveau revers, à propos des "Dreamers", ces quelques 800.000 jeunes immigrés clandestins, protégés contre l'expulsion par le programme Daca mis en place par Barack Obama. Donald Trump voulait supprimer ce dispositif, mais un juge fédéral ordonne de le poursuivre. Le président américain s’apprête maintenant à contester cette décision du juge. Les précisions de Pauline Simonet à Washington.

Huit ans après avoir quitté la Chine, excédé par la censure et les cyberattaques, Google pourrait bien y faire son grand retour. L'entreprise testerait une version mobile de son moteur de recherche, qui respecterait les exigences du gouvernement chinois. Une version censurée de Google tout simplement. Le décryptage d'Elie Abergel.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......