LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, lors d'un de ses derniers meeting de campagne à Athènes, le 5 juillet.

Les électeurs grecs appelés aux urnes pour choisir un nouveau premier ministre

10 min
À retrouver dans l'émission

Les Grecs écrivent une page de leur histoire ce dimanche, jour d'élections législatives anticipées. Le premier ministre Alexis Tsipras est annoncé perdant face au candidat du parti conservateur Kyriakos Mitsotakis.

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, lors d'un de ses derniers meeting de campagne à Athènes, le 5 juillet.
Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, lors d'un de ses derniers meeting de campagne à Athènes, le 5 juillet. Crédits : KOSTAS TSIRONIS/EPA/Newscom/MaxPPP - Maxppp

La Grèce est-elle en train de basculer dans une nouvelle ère ? Les électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche pour des élections législatives anticipées. Un scrutin qui pourrait signer la fin de l'ère Alexis Tsipras. Le premier ministre est en effet à la traîne dans les sondages, derrière son rival du parti conservateur Nouvelle démocratie, Kyriakos Mitsotakis. 

En 2015, Tsipras arrivait aux commandes d'un pays plongé dans une profonde crise économique menaçant touta la stabilité du continent européen. Quatre ans et demi plus tard, après avoir appliqué une politique anti-austérité drastique dictée par l'UE pour écarter le "Grexit", il est accusé de trahison par la population grecque. 

Les autres titres du journal

En Afghanistan, alors que les pourparlers de paix n'ont jamais été aussi productifs avec les Etats-Unis, un nouvel attentat a fait au moins 8 morts une cinquantaine de blessés à Ghazni, dans le centre du pays. Une attaque revendiquée par les talibans. Ils affirment avoir fait exploser une voiture près du site de la Direction nationale de la sécurité dans cette ville.

C'était attendu, c'est désormais certain. L'enrichissement de l'uranium iranien va bientôt dépasser 3,6%, le seuil fixé par l'accord de Vienne sur son programme nucléaire. Téhéran l'a annoncé ce dimanche matin. La république islamique, étranglée par les sanctions américaines, avait donné 60 jours aux européen pour trouver un moyen de contourner les restrictions. "Suffisamment de temps a été donné à la diplomatie" affirme Téhéran, qui estime que la réduction de ses engagements n'est pas une violation de l'accord.

En France, un pas en avant dans la lutte contre les féminicides, alors qu'un rassemblement a réuni entre 1.200 et 2.000 personnes samedi à Paris. Le gouvernement s'apprête à lancer un "Grenelle des violences conjugales" à compter du 3 septembre. Leasecrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa l'annonce dans un entretien au journal du dimanche. Ce grenelle devrait comporter une consultation citoyenne et une campagne de sensibilisation. L'exécutif espère ainsi enrayer le phénomène des féminincides qui a fait 74 victimes depuis le début de l'année.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......