LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A gauche, Juan Guaidó, le président du Parlement qui s'est autoproclamé "président par intérim". A droite, le Président Nicolás Maduro.

Au Venezuela, nouvelles grandes manifestations hier des pro et anti-Maduro

10 min

Deux manifestations alors que la coupure d'électricité géante commencée jeudi après-midi continue d'affecter la quasi totalité du territoire. Un nouveau point de discorde entre les deux camps irréconciliables et qui se rejettent la responsabilité de cette panne.

A gauche, Juan Guaidó, le président du Parlement qui s'est autoproclamé "président par intérim". A droite, le Président Nicolás Maduro.
A gauche, Juan Guaidó, le président du Parlement qui s'est autoproclamé "président par intérim". A droite, le Président Nicolás Maduro. Crédits : Matias Delacroix / HO / Venezuelan Presidency - AFP

Pour la première fois depuis le 23 janvier dernier, la journée d'hier a failli dégénérer et sombrer dans la violence à Caracas. Et 15 patients sont morts à l'hôpital à cause de cette coupure d'électricité géante, faute de dialyse, selon une ONG vénézuélienne. Reportage sur place de Benjamin Delille dans ce journal.

Les autres titres de l'actualité

En Algérie, les opposants à un cinquième mandat du président Bouteflika appellent à une journée de grève générale. 

Alors que le pouvoir tentent d'assécher la mobilisation en allongeant les vacances des étudiants. Reportage avec notre correspondante Leila Beratto dans un instant.

En Syrie, à Baghouz : reportage dans le dernier bastion de Daech 

Notre envoyé spécial en Syrie, Aurélien Colly a rencontré la population alors que 7 000 civils sont toujours pris au piège dans cette dernière enclave djihadiste.

En France, pour l'"acte 17" des "gilets jaunes", des gilets roses et des gilets verts.

Les femmes étaient largement présentes aux côtés des assistantes maternelles, des écologistes et des féministes : reportage à Paris signé Manon Claverie dans ce journal. Cette journée a enregistré le plus faible niveau de mobilisation depuis le début du mouvement, le 17 novembre dernier avec seulement 28 600 personnes en France et 3 000 personnes à Paris selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.

Le cortège des gilets jaunes rejoint par des gilets roses et verts hier à Paris.
Le cortège des gilets jaunes rejoint par des gilets roses et verts hier à Paris. Crédits : Manon Claverie - Radio France
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......