LE DIRECT
Joie des manifestants anti-Netanyahu hier à Jérusalem

Les anti-Netanyahu à Jérusalem jubilent à l'idée de voir partir le Premier ministre

10 min

Son sort sera scellé cet après midi par le vote de confiance du parlement israélien qui doit valider ou non la nouvelle coalition gouvernementale de Yair Lapid et Naftali Bennett.

Joie des manifestants anti-Netanyahu hier à Jérusalem
Joie des manifestants anti-Netanyahu hier à Jérusalem Crédits : EMMANUEL DUNAND - AFP

C'était l'euphorie hier soir dans les rues de Jérusalem. Depuis presqu'un an, tous les samedis soirs des milliers d'israéliens manifestent contre le Premier Ministre, Benyamin Netanyahou. Ils demandent sans relâche le départ de celui qui dirige le pays depuis plus de 12 ans, jugé pour corruption. Et la manifestation d'hier avait une saveur particulière car leur revendication est sur le point d'aboutir. La Knesset, le Parlement israélien doit voter à partir de 15h00 la confiance à la coalition alternative de Yair Lapid et Naftali Bennett, associant tous les "anti Bibi", de la droite dure, du centre, de la gauche, au parti arabe islamiste. On connaîtra le résultat du vote vers 18h00. Mais devant la résidence de Netanyahu à Jérusalem, où Frédéric Métézeau s'est rendu hier, il y avait déjà comme un parfum de victoire.

Les autres titres du journal

En France, il flottait comme un air d'union des gauches hier en France. 119 rassemblements ont été organisés à l'appel des forces politiques, syndicales et associatives de gauche, réunissant 37 000 personnes selon les autorités, 150 000 selon les organisateurs. Si la politique du gouvernement était visée par les slogans, c'est surtout l'extrême droite qui était au cœur des préoccupations lors de ces marches pour les libertés peu de manifestants croient encore à une union des partis de gauche lors des prochain scrutins, compte-tenu des très nombreuses divisions et tensions entre les différentes formations. La perspective de voir le Rassemblement National faire de bons résultats lors du premier tour des élections régionales la semaine prochaine était dans tous les esprits, comme l'a constaté Timour Ozturk dans le rassemblement à Rennes.

La Corse pourrait bien échapper à une marée noire. La pollution aux hydrocarbures repérée vendredi soir, liée à un probable dégazage illégal d'un navire, semble s'éloigner de l'île, portée par des courants favorables. Depuis hier, des bateaux de la marine effectuent des opérations de récupération. Les traces d'hydrocarbures sont éparpillées en mer. Les plages à risques restent fermées, et la pêche interdite. Il faut dire que ce fioul lourd est très polluant. Si des boulettes arrivent sur terre, il ne faut surtout pas les toucher ni les inhaler, préviennent les autorités car elles sont toxiques. Et elles constituent bien entendu un risque pour l'environnement. Explications de Sandy Dauphin.

Dans un plus d’un mois, le milliardaire et créateur d'Amazon, Jeff Bezos devrait décoller vers l’espace à bord de la capsule mise au point par sa société Blue Origin. Le décollage est prévu le 20 juillet prochain depuis le Texas. Il sera accompagné lors de ce vol inaugural par son frère Marc, et par deux autres passagers. L’un deux vient d’acheter son siège aux enchères pour la somme de 28 millions de dollars, soit 23 millions d’euros. A Washington, les précisions de Grégory Philipps.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......