LE DIRECT
Les frappes sur Gaza se multiplient de la part de l'aviation israélienne

Pas de désescalade en vue dans la guerre civile au Proche-Orient

10 min

L'ONU se réunit aujourd'hui pour appeler israéliens et palestiniens au calme, mais sur le terrain, de plus en plus de palestiniens se soulèvent contre Israël, le Hamas continue de lancer ses roquettes et Tsahal multiplie les frappes aériennes, sur les civils et les médias.

Les frappes sur Gaza se multiplient de la part de l'aviation israélienne
Les frappes sur Gaza se multiplient de la part de l'aviation israélienne Crédits : MAHMUD HAMS - AFP

Pas de trêve pour l'instant à Gaza. Au contraire, les tirs de roquettes du Hamas sont quotidiens et de plus en plus importants (plus de 2300 lancées depuis lundi). Et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu promet que les attaques aériennes sur le territoire continueront aussi longtemps que nécessaire. Hier matin, un camp de réfugiés dans l'enclave a été touché, faisant dix morts, dont huit enfants. Cette nuit et ce matin, des maisons ont été bombardés, dont celle du chef du bureau politique du Hamas, mais on ignore s'il y était. Depuis le Qatar hier, le chef du Hamas, Ismaël Haniyeh, a appelé au "soulèvement". Un discours qui reflète l'état d'esprit des Palestiniens en ce moment. Reportage d'Alice Froussard, à Ramallah.

Les autres titres du journal

L'actualité ce dimanche, ce sont également des bonnes nouvelles sur la situation sanitaire. A commencer par la Pologne qui assouplit ses mesures restrictions contre le covid-19, et donne un aperçu de ce que pourra peut-être être la France dans quelques semaines. Le port du masque n’est plus obligatoire en extérieur, et après plus de six mois de fermeture, les bars ont rouvert hier. Pour le moment, les clients ne peuvent consommer que sur les terrasses en plein air mais cela suffit pour que Varsovie revive. Reportage de Damien Simonart.

En France, c'est mercredi qu'arrivera la nouvelle phase de déconfinement : couvre-feu repoussé à 21h, réouvertures des terrasses de restaurants, mais aussi des théâtres, musées et cinéma, avec jauges et protocoles sanitaires. Pour les cinémas notamment, la jauge est de 35%, pour l'instant, deux sièges entre chaque spectateurs ou famille. A Paris, les patrons des salles se préparent à les retrouver. Reportage de Victoria Koussa.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......