LE DIRECT
Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de l'otage française détenue au Mali depuis 2 ans.

"Ma mère est en train de mourir !" : le fils de l'otage Sophie Pétronin détenue au Mali depuis 2 ans interpelle Emmanuel Macron

10 min

Depuis le Sahel, il demande au président de la République de clarifier sa position sur la position de la France alors que Sophie Pétronin est retenu en otage par des djihadistes depuis 2 ans au Mali.

Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de l'otage française détenue au Mali depuis 2 ans.
Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de l'otage française détenue au Mali depuis 2 ans. Crédits : MEHDI FEDOUACH - AFP

Le fils de Sophie Pétronin est depuis une semaine au Sahel pour tenter d'intercéder et d'obtenir la libération de sa mère, Sophie Pétronin, âgée de 73 ans, après la diffusion d'un nouveau message alarmant sur son état de santé, reçu le 11 novembre.  Il demande à Emmanuel Macron de s'exprimer et de clarifier sa position. "Maintenant ça suffit, le président de la République a le droit d'abandonner un otage, mais il doit le dire, il faut être clair" déclare-t-il. 

Les autres titres de l'actualité 

Gilets jaunes : Emmanuel Macron condamne les violences et parle de "honte"

Le président de la République a dénoncé ceux qui ont "agressé" les forces de l'ordre et "violenté d'autres citoyens" hier lors de la seconde grande manifestation du mouvement citoyen. Alors que Christophe Castaner, le ministre de l'intérieur a accusé l'extrême droite d'être responsable du rassemblement des Champs-Elysées qui a dégénéré en affrontements avec les forces de l'ordre. Analyse de la réponse de l'exécutif et témoignage d'un gilet jaune de Clermont-Ferrand, dans ce journal

Un accord trouvé in extremis entre Londres et Madrid hier à propos de Gibraltar

Alors que les 28 se retrouvent aujourd'hui à Bruxelles pour entériner le texte du divorce entre l'Union Européenne et le Royaume-Uni. Le sommet extraordinaire d'aujourd'hui devrait valider l'accord qui devra ensuite passer devant le parlement britannique où Theresa May est loin d'être assurée d'une majorité.

Une nouvelle de Flambée de violence en Centrafrique 

Des affrontements dans plusieurs ville du pays a fait des dizaines de morts depuis le début du mois de nombre. Nous rejoindrons notre correspondant à Bangui, Saber Jendoubi

A Budapest, 2000 à 3000 étudiants ont manifesté hier pour défendre leur université menacée de fermeture partielle par le premier ministre Viktor Orban. Reportage de Florence Labruyère dans ce journal.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......