LE DIRECT
Produite par Chris Blackwell, la Jamaïcaine Mille Small, devient l'une des premières égéries de la déferlante ska

1948-1975 : London Caraïbes

59 min
À retrouver dans l'émission

En compagnie de l'historienne Angéline Escafré-Dublet, retour à Londres où, avec l'afflux de migrants caribéens et africains, calypso, highlife, ska et reggae font chalouper la capitale britannique, non sans générer de graves tensions identitaires.

Produite par Chris Blackwell, la Jamaïcaine Mille Small, devient l'une des premières égéries de la déferlante ska
Produite par Chris Blackwell, la Jamaïcaine Mille Small, devient l'une des premières égéries de la déferlante ska Crédits : Trojan Records 1970

Tandis que vient de s’ouvrir au Musée national de l’immigration de Paris l’exposition Paris-Londres, Music-Migrations”, nous explorerons ce soir le mouvement qui pousse, dès la fin des années 1940, Caribéens et Africains vers Londres, capitale de l'Empire britannique en plein éclatement. 

Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, Londres accorde à tous les habitants de ses futures ex colonies le nouveau statut de "citoyen du Royaume-Uni et du Commonwealth", encourageant leur libre circulation. 

En juin 1948, plusieurs centaines de Jamaïcains et de Trinidadiens embarquent à bord du Windrush, paquebot qui donnera son nom à toute cette génération d'immigrés. Les premiers de ces nouveaux venus s'installent au centre de Londres, délaissé par les classes supérieures. Islington, Camden, Brixton et Notting Hill deviennent les principaux foyers d'accueil des Antillais tandis que Southall, plus à l'ouest, concentre l'immigration asiatique. 

Employés par les entreprises de transports publics ou les services de santé, ils écoutent le calypso (apparu à Trinidad), propagent les rythmes rapides et syncopés du ska puis ceux, ralentis, du rocksteady et enfin, via notamment le producteur Chris Blackwell, chavirent sous la vague reggae que le carnaval de Notting Hill, instauré en 1966, diffuse très largement. 

Rapidement toutefois, l'extrême-droite comme la frange la plus réactionnaire du parti conservateur dénoncent un péril multiculturel...

Angéline Escafré-Dublet est co-commissaire de l'exposition “Paris-Londres, Music Migrations”, au Musée de l'histoire de l'immigration  jusqu'en janvier 2020. 

Serie Notting Hill carnival (1975)
Serie Notting Hill carnival (1975) Crédits : Chris Steele Perkins / Magnum photos

Programmation musicale et archives

  • Pré-générique : en marge du carnaval de Notting Hill... (France Inter, 31/08/1976)
  • Carlos Malcolm and His Afro-Jamaican Rhythm : Elena (1964) réédité sur la compilation Calypso : Musical poetry in the Caribbean 1955-1969 (2014) - fond sonore -
  • Archive : Lord Kitchener chante au micro des actualités Pathé, avant de descendre du Windrush (21 juin 1948)
  • Lord Kitchener : London is the place for me (1951)
  • Lord Kitchener and the Fitzroy Coleman Band : The Manchester football double (1956)
  • Archives : affrontements interraciaux à Notting Hill, RTF, 3 septembre 1958
  • Laurel Aitken : Sweet chariot (1957)
  • The African Messengers : Highlife Piccadilly (1964) réédité sur la compilation African dreams & the Piccadilly highlife (Honest Jon's Records, 2013)
  • Fela Kuti & His Koola Lobitos : Nigerian Independence (1961)
  • Millie Small : My Boy Lollipop (1964) 
  • Groupe inconnu : Jamaïca Fare well, paru en 1977 sur la compilation The original Trinidad steel band - fond sonore -
  • Toots and the Maytals : Funky Kingston (1972)
  • The Equals : Baby come back (1966)
  • Archive Enoch Powell prononçant son discours dit des "fleuves de sang" (avril 1968)
  • Mille Small : Enoch Power (1970)
  • The Mods : Spring dance (1977) repris sur la compilation Pakistan (Folk And Pop Instrumentals 1966-1976) - fond sonore - 
  • Archive : débat à la Chambre des communes sur la limitation de l'immigration (France Inter, Bernadette Marchall, 27/02/1968)
  • Misty in Roots : Ghetto of the city, extrait de l'album Live at the Counter Eurovision (1979)
  • LKJ (Linton Kwesi Johnson) : Dread beat an' blood (1981)

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... (en haut à gauche) vous pouvez    récupérer tout ou une partie de la playlist de cette émission sur   Spotify, Apple Music, Deezer ou Youtube.

Bibliographie

Paris-Londres, Music Migrations, 1962-1989. CollectifRéunion des musées nationaux, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......