LE DIRECT
Scène de rue à Mogadiscio dans les années 70

1970-1980 : le temps où Mogadiscio chantait

58 min
À retrouver dans l'émission

Retour sur l'âge d'or oublié de la musique moderne somalienne, traversée de soul, de funk et mâtinée d'influences indiennes, qui voit le jour à partir de 1970, tandis que le nouveau président Siad Barre instaure sa dictature socialiste.

Scène de rue à Mogadiscio dans les années 70
Scène de rue à Mogadiscio dans les années 70

Le 21 octobre 1969, une junte s'empare du pouvoir à Mogadiscio, avec à sa tête le général Siad Barre. Ce militaire de carrière adopte une ligne marxiste, celle du socialisme scientifique. Il promulgue de grandes lois novatrices, l’égalité des citoyens devant la loi, l’égalité des sexes, la gratuité des soins et de l’éducation. Ces mesures entraînent un très fort exode rural vers les villes et notamment la capitale Mogadiscio, surnommée alors "la perle de l'Océan Indien". 

Culturellement, le nouveau régime souhaite promouvoir les arts, le théâtre et surtout la musique. Plusieurs orchestres sont créés au sein de l’armée, de la gendarmerie, de l’administration pénitentiaire ou de différents ministères. Ces groupes, Waaberi Band ou Iftin Band chantent en Somali (qui devient la langue officielle en 1972) sur des rythmes qui, dès le début, empruntent aux sonorités funk, pop ou soul de la musique occidentale. En dehors de ces groupes officiels, ces mêmes musiciens se produisent également dans des groupes privés (Sharero ou plus tard Dur-Dur) dans les grands hôtels de luxe récemment construits à Mogadiscio comme le Al Uruba. Fait notable dans cette société traditionaliste, cette scène musicale fait la part belle aux chanteuses (Fadumo Qassim, Hibo Nuura et Sahra Dawo) dont la douceur des voix est comparée à celle des dates. 

Quelques années après l'arrivée de Siad Barre à la tête du pays, les premières tensions apparaissent : pouvoir autoritaire, arrestations arbitraires, luttes claniques, guerre contre la Somalie au sujet de l'Ogaden... Ces tensions iront croissant jusqu'à la chute du régime de Barre en 1991, et l'enfoncement du pays dans le chaos et la guerre civile. 

La compilation "Mogadisco : Dancing Mogadishu (1972 - 1991)", à paraître en décembre 2019
La compilation "Mogadisco : Dancing Mogadishu (1972 - 1991)", à paraître en décembre 2019 Crédits : Analog Africa

Programmation musicale et archives

  • Archive pré-générique : L'écrivain Nuruddin Farah sur France Culture, "Le rendez-vous", 06/04/2010
  • Libaaxyada Maaweeliska Banaadir : Naga Tag, Kac Hooyaa (années 80), réédité sur la mixtape Au Revoir, Mogadishu (B) produite par Çaykh Recordings et disponible en ligne (premier morceau) - fond sonore - 
  • Maryam Mursal : Hamar (the big city) extrait de l'album The journey (1998) - fond sonore - 
  • Archive : Assassinat du Président Ali Shermarke, France inter, 15/10/1969 
  • Archive : coup d’Etat militaire à Mogadiscio, France inter, 21/10/1969
  • Waaberi Band :  Oktoobar waatee ? Waa taayadii ("Qu'est ce qu'octobre? C'est à nous") enregistré en 1969 et réédité sur la compilation Sweet as broken dates : Lost Somali Tapes from the Horn of Africa (Ostinato records, 2017)
  • Hasan Adan Samatar : Beletweyne (Part II) enregistré en 1973
  • Iftin : Xuduud ma leh xubigaan ("Cet amour ne connaît pas de frontières"), enregistré dans les années 70 et réédité sur la compilation Sweet as broken dates (déjà citée)
  • Sharero Band : Sharero 75 (1975) - fond sonore - 
  • Fadumo Qassim et le Sharero Band : Waakaa helaa (1972) réédité sur la compilation Mogadisco : Dancing Mogadishu (1972 - 1991) à paraître en décembre 2019 chez Analog Africa. 
  • Archive : extrait d'un reportage en Somalie de 5 colonnes à la Une, 01/01/1969
  • Fadumo Qasim : Dalkeygow! (Oh, My Land!), datant sans doute des années 80, réédité sur la mixtape Au Revoir, Mogadishu (A) produite par Çaykh Recordings et disponible en ligne (premier morceau) - fond sonore -
  • Wildflower : Somalian song (Live at The agile rabbit), extrait de l'album Wildflower (2017) - fond sonore - 
  • Archive : mobilisation somalienne lors de la guerre de l'Ogaden, Jean-Loup Demigneux, TF1, 14/02/1978.
  • Dur-Dur Band : Tajir waa Ilaah extrait de la 5ème cassette du groupe (1987 ou 89) et réédité sur l'album Dur-Dur Band / Vol 5 (Awesome Tapes From Africa, 2013)
  • Iftin : Sirmaqabe (No Secrets) réédité sur Mogadisco : Dancing Mogadishu (déjà citée) - fond sonore - 
  • Omar Shooli : Hab Isii (Prends moi dans tes bras), 1986, réédité sur Mogadisco : Dancing Mogadishu (déjà citée)
  • Muktar R. Idii : Check up your head (1988) réédité sur Mogadisco : Dancing Mogadishu (déjà citée)
  • K’naan : ABC’s extrait de l’album Troubadour (2009)

A noter

Rediffusion du 16 novembre 2019.  

La possibilité d'exporter les playlists de Juke-Box, proposée jadis grâce à Soundsgood, a pris fin le 1er mai 2020, à la suite d'un changement de politique commerciale de cette société. 

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......