LE DIRECT
Interprète du succès mondial "Switched-on-Bach" sorti en 1968 et qui popularisera l’utilisation des synthétiseurs, Wendy (Walter) Carlos, ici en septembre 1972.

Aux sources de l'électro, les sorciers du son

59 min
À retrouver dans l'émission

Retour sur les pionniers et les figures de la musique électronique jusqu'à sa diffusion planétaire dans les années 1970

Interprète du succès mondial "Switched-on-Bach" sorti en 1968 et qui popularisera l’utilisation des synthétiseurs, Wendy (Walter) Carlos, ici en septembre 1972.
Interprète du succès mondial "Switched-on-Bach" sorti en 1968 et qui popularisera l’utilisation des synthétiseurs, Wendy (Walter) Carlos, ici en septembre 1972. Crédits : Bettmann - Getty

Tandis que s'est ouverte à la Philharmonie de Paris l'exposition Electro, Juke-Box replonge aux sources de la musique électronique.
Depuis la présentation du Telharmonium à New York en 1906, l'invention du thérémine en 1919 par le Russe du même nom, la diffusion des premières bandes magnétiques qui, dès les années 1950, permettent à de nombreux bidouilleurs de s'initier au montage, "l'électro" se développe en fonction des innovations technologiques.

La commercialisation en 1967 du premier synthétiseur analogique par la firme américaine Moog marque une rupture. L'instrument est popularisé par les succès des albums de Wendy Carlos ou de Jean-Jacques Perrey. En 69, le canadien Bruce Haack perfectionne le vocoder

Jusqu'alors souvent cantonnée dans les laboratoires de recherches (le BBC radiophonic workshop de Delia Derbyshire, le GRM autour de Pierre Schaeffer...) la musique électronique s'ouvre au grand public. Les stars du rock ou de la pop s'en emparent bientôt comme Franck Zappa ou les Beatles. Bientôt adviendront les premières stars planétaires du genre, Kraftwerk en Allemagne ou Jean-Michel Jarre en France... 

4ème album studio de Jean-Michel Jarre, Équinoxe, sorti en 1978, se vendra à 10 millions d'exemplaires dans le monde.
4ème album studio de Jean-Michel Jarre, Équinoxe, sorti en 1978, se vendra à 10 millions d'exemplaires dans le monde. Crédits : Michel Granger / Disques Dreyfus

Programmation musicale et archives

  • Archive pré-générique : Brian Eno "Les joueurs de synthétiseur refusent toujours les limites de leur instrument..." (France Culture Patrick Chompré, 17/02/1994)
  • Wendy Carlos : Suite n°3 en Ré Maj BWV 1068 : Aria, composé par Jean-Sébastien Bach et paru sur l'album Switched-on Bach (1968) - fond sonore - 
  • Wendy Carlos : Concerto brandebourgeois n°3 en Sol Maj BWV 1048 : 3ème mouvement, composé par Jean-Sébastien Bach et paru sur l'album Switched-on Bach (1968) 
  • Jean-Michel Jarre : Bridge of promises, extrait de l’album Deserted palace (1972) - fond sonore -
  • Archive : Jean-Michel Jarre "Il faut trouver une lutherie adaptée à notre époque" (France Inter, Radioscopie, Jacques Chancelle, 16/03/1979)
  • Luigi Russolo : Risveglio di una citta / Awakening of a city (1921) réédité sur la compilation Forbidden planets Volume 2 - More music from the pioneers of electronic sound (2009) - fond sonore - 
  • Percy Grainger : Free music#1 pour 4 theremins (1936) réédité sur la compilation An anthology of noise and electronic music / Vol 2 (2013)
  • Clara Rockmore ( Nadia Reisenberg au piano) : The swan (d'après Le cygne de Camille St Saens), extrait de l'album The Art of the Theremin (1975)
  • Louis et Bebe Barron : Main titles - Overture, extrait de la BOF Forbidden Planet (1956) - fond sonore - 
  • Extrait du film “Forbidden Planet” (réalisation Fred Wilcox, 1956)
  • Edgar Varèse : Poème électronique (1958) - fond sonore - 
  • Les Paul et Mary Ford : How high the moon (1951)
  • Ron Grainer et Delia Derbyshire : Closing theme, extrait de la BOF Doctor Who - fond sonore - 
  • Archive Karlheinz Stockhausen : "Chaque son est un univers" (France Musique, Désaccord parfait, Jean-Michel Damian, 25/07/1987)
  • Karlheinz Stockhausen : Gesang der Jünglinge (1956) - fond sonore - 
  • Hugh Le Caine : Dripsody (1955) réédité sur la compilation Forbidden planets Volume 2 (déjà citée)
  • Archive Pierre Schaeffer : "Nous sommes un peu comme une poule qui aurait couvé un canard" (RTF, 1950)
  • Joe Meek : I hear a new world, extrait de l'album I hear a new world (1962)
  • Joe Meek & The Tornadoes : Telstar (1962) - fond sonore - 
  • The Beatles : Revolution 9, extrait de "l'album blanc" (1968)
  • Jean-Jacques Perrey : E.V.A., extrait de l'album Moog indigo (1970) - fond sonore - 
  • Gershon Kingsley : Pop Corn (1969)
  • Bruce Haack : Electric to me turn (1969), réédité sur la compilation Farad : The electric voice (2010)
  • Ralf Hutter (du groupe Kraftwerk), sur la nécessité de trouver le son d'après-guerre (France Culture, 02/12/1991)
  • Kraftwerk : Ruckzuck, extrait de l'album Kraftwerk (1970)
  • Cluster & Brian Eno : Ho renomo, extrait de l'album Cluster & Eno (1977) 
  • Jean-Michel Jarre : Poltergeist party, extrait de l'album Deserted Palace (1972)
  • Jean-Michel Jarre : Equinoxe Part 4, extrait de l'album Equinoxe (1978)

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... (en haut à gauche) vous pouvez récupérer tout ou une partie de la playlist de cette émission sur   Spotify, Apple Music, Deezer ou Youtube

Bibliographie

bibliography

Electro : De Kraftwerk à Daft PunkJean-Yves LeloupLes éditions Textuel en coédition avec la Cité de la Musique, 2019

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......