LE DIRECT
Pierre angulaire du rock chinois, le premier album de Cui Jian (édition parue à Hong Kong en 1989)

Chine, 1980-2010 : la révolution rock

59 min
À retrouver dans l'émission

Bande son des révoltes étudiantes des années 1980 qui culmineront place Tiananmen au printemps 89, le rock chinois diffuse son parfum contestataire au gré des ouvertures et des censures, mutant à partir des années 1990 pour donner naissance à une étonnante scène punk.

Pierre angulaire du rock chinois, le premier album de Cui Jian (édition parue à Hong Kong en 1989)
Pierre angulaire du rock chinois, le premier album de Cui Jian (édition parue à Hong Kong en 1989) Crédits : EMI Hong Kong

Longtemps, la Chine maoïste s'était méfiée de la musique, limitant drastiquement l'offre durant la révolution culturelle aux seuls "8 opéras modèles". La mort de Mao en 1976 libère la créativité. Le pays s'enthousiasme alors pour la variété venue de Taïwan et de Hong-Kong, incarnée par la voix de velours de Teresa Teng

Les premiers groupes de rock apparaissent à Pékin en 1979, se produisant d'abord dans les hôtels et restaurants fréquentés par les étrangers, reprenant les hits occidentaux importés clandestinement et dont les cassettes s'échangent sous le manteau, au marché noir. Ces années-là voient les premières tournées de groupes occidentaux, Jean-Michel Jarre ou Wham!

En mai 1986, Cui Jian, le pionnier, se produit lors d'un concert géant retransmis à la télévision. Il y martèle "je ne possède rien", un titre qui deviendra, trois ans plus tard, l'hymne des revendications étudiantes de la place Tiananmen. La répression du mouvement, le 4 juin, condamne un temps la scène rock à la clandestinité. 

Pourtant, dès le début des années 1990, de nouveaux groupes émergent, heavy metal (Hei Bao) puis punk. Ces groupes (Brain Failure, Guai Li, New Pants...) moins politisés que leurs ainés, dénoncent souvent en anglais les dérives du capitalisme et les désillusions individuelles de la jeunesse contemporaine. 

Dans cette histoire aussi musicale que politique et à travers laquelle se relisent les 30 ans qui ont changé la Chine, on croise des coupures de courant, des disques perforés, des concerts donnés sous des échangeurs autoroutiers et des punks dans des karaokés... 

Merci à Chloé Cattelain de nous avoir soufflé l’idée de cette émission

Lors d'un concert donné par Cui Jian en mai 1992 à Nankin, à l'issue de deux années d'interdiction de se produire en Chine.
Lors d'un concert donné par Cui Jian en mai 1992 à Nankin, à l'issue de deux années d'interdiction de se produire en Chine. Crédits : Mike Fiala - AFP

Programmation musicale et archives 

  • Archive pré générique : "Quand je parle du rock dans mon usine..." : extrait d'un reportage de Carrie Nooten diffusé le 20 décembre 2007 dans l'émission "Et pourtant elle tourne" sur France inter
  • Thin man : Persistance means success, extrait de la compilation Scream records the best single hits (2004)
  • New pants : Golden idol, album Equal love (2008)
  • Choeur de l’armée rouge chinoise : Les osmanthus au doux parfum fleurissent partout en août, extrait de la compilation Hymnes révolutionnaires / Petit disque rouge (Kosmos, 2002) - fond sonore - 
  • Li Huanzhi : Ouverture du concerto pour piano et orchestre Le Fleuve jaune, adapté en 1970 et interprété par le pianiste Shen Shuncheng et la société philharmonique centrale de Chine, édité dans l'album A concert from China (China records) - fond sonore - 
  • Teresa Teng : Yue Liang Dai Biao Wo De Xin (La lune représente mon coeur), 1979
  • Archive : "Avant la fin des années 80, dans l'esprit des Chinois, tout n'était que propagande..." : la romancière Elizabeth Qi-Guyon au micro de Paula Jacques et Sylvie Coulomb dans Cosmopolitaine le 10 mars 2002 sur France Inter
  • Bu Dao Weng : Tumbler interprété par Wang Renmei, extrait de l'album Spring Flowers and Autumn Moon (2003) - fond sonore - 
  • Jean-Michel Jarre : Equinoxe IV extrait de l'album Les concerts en Chine (1982)
  • Cui Jian : Solution extrait de l’album Solution (1991) - fond sonore -
  • Cui Jian : Non pas que je ne comprenne pas, extrait de la cassette Lang Zi Gui (le retour du vagabond), 1985
  • Peter Cusack : ambiance de rue à Pékin extrait de la compilation Favourite Beijing sounds (2007) - fond sonore - 
  • Liu Huan : The sunshine in the heart (1987)
  • Chef de l’orchestre de l’opéra de Hupeh : ensemble de 4 pipas, extrait de la compilation Musiques de la République Populaire de Chine (1976, Rounder records)
  • Archive : premières arrestations place Tiananmen, Christine Okrent, Antenne 2, 30 mai 1989
  • Cui Jian : Yi wu suo you ("Je ne possède rien" / "Nothing to my name") extrait de l'album Rock’n’roll sur la nouvelle Longue Marche (1989)
  • La souris déglinguée : Tian-an-men stéréo extrait de l'album Banzaï ! - fond sonore - 
  • Archive : L'armée tire sur les étudiants place Tiananmen, 4 juin 1989 (Claude Méneau, France inter, édité dans L'anthologie du 20ème siècle par la radio (1978 - 1999) / CD 6
  • He Yong : Zhonggulou, extrait de son album paru en 1994
  • Hei Bao : Shameful, extrait de l'album Hei Bao (1991)
  • Reflector : Wuliao contingent (1999), réédité sur la compilation Scream records the best single hits (2004)
  • Hang on the Box : Foxy lady (2004) extrait de la BOF Beijing bubbles
  • Archive : le leader du groupe de punk PK 14 interviewé par Carrie Nooten et diffusé le 20 décembre 2007 dans l'émission "Et pourtant elle tourne" sur France inter
  • Brain Failure : Coming down to Beijing, extrait de l'album Beijing to Boston (2007)
  • New Pants : Peking monster extrait de l'album Equal love (2008) - fond sonore - 
  • Guai Li : Flight of delusion, extrait de l'album Flight of delusion (2010)

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... (en haut à gauche) vous pouvez  récupérer tout ou une partie de la playlist de cette émission sur  Spotify, Apple Music, Deezer ou Youtube.

Pour prolonger l'écoute

Une histoire politique du punk-rock chinois, article de Nathanael Amar (CERI, Sciences Po, 2013)

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......