LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ouvriers italiens engagés par la régie Renault à leur arrivée gare de Lyon, à Paris, le 13 janvier 1962

Comme un Italien en France

58 min
À retrouver dans l'émission

Retour sur l’odyssée de l’immigration transalpine en France depuis le XIXème jusqu’aux années 1980 : ses différentes vagues, ses drames et ses apports culturels et musicaux.

Ouvriers italiens engagés par la régie Renault à leur arrivée gare de Lyon, à Paris, le 13 janvier 1962
Ouvriers italiens engagés par la régie Renault à leur arrivée gare de Lyon, à Paris, le 13 janvier 1962 Crédits : Keystone-France/Gamma-Rapho - Getty

L'émigration de masse italienne vers la France s'enclenche vers 1870, tandis que le nouvel État italien affronte une grave crise économique doublée d’une explosion de sa population : incapables de se nourrir, des millions de paysans, essentiellement originaires du nord, quittent la péninsule. La plupart d’en va en Amérique du Sud ou aux Etats-Unis. D’autres optent pour un voyage moins long, et la France voisine.

Cette migration, qui connait plusieurs vagues, dure près d'un siècle pendant lequel paysans, ouvriers, maçons, ou artistes transalpins aident à reconstruire et à repeupler la France frappée par les crises et les guerres mondiales, participant également à en remodeler divers aspects : sa gastronomie (avec notamment l'introduction de la culture de la courgette), sa langue mais aussi sa vie artistique, de l'importation de l'accordéon dans les bals musette auvergnats de Paris jusqu'à la consécration dans les années 50 et 60 de nombreux enfants d'exilés, d'Yves Montand à Lino Ventura, via Dalida, Adamo ou Serge Reggiani

Entre temps, les Italiens de France avaient longtemps dû affronter la méfiance et la xénophobie, depuis le massacre d'Aigues-Mortes en 1893 jusqu'aux qualificatifs dépréciatifs ("ritals", "macaronis"...)

Avec la chronique de François Reynaert, journaliste à L'Obs.

"Homme-sandwich" faisant la publicité d'un restaurant italien de Paris, vers 1930.
"Homme-sandwich" faisant la publicité d'un restaurant italien de Paris, vers 1930. Crédits : Keystone-France\Gamma-Rapho - Getty

Programmation musicale et archives 

  • Archive pré-générique : l'écrivaine Gabrielle Cabrini : "rêver et compter" (RTF, Parisien d'où viens-tu, 04/12/1953)
  • Marc Perrone : Tiram a campa, de l'album Velverde (1988) - fond sonore -
  • Bruno Lauzi : Ritornerai, de l'album Ti ruberò (1965)
  • Louis Peguri : La piémontaise (1933), repris sur la compilation Accordéon : Musette / Swing, Vol.1 : Paris 1913-1941 (Fremeaux, 1999) - fond sonore -
  • Eugenio Bennato : Riturnella, paru sur l'album Musicanova (1978)
  • Mosso Carlo : Verdolin, verdolineto, paru sur l'album L'intégrale des œuvres pour guitare, vol. 6 (2003) - fond sonore -
  • Gualtiero Bertelli & La compagnia delle acque : L’altro Giorno Andando In Francia (anonyme, XIXe s.), repris sur la compilation Quando emigranti... vol. 2 : Povera gente (2008)
  • Teodoro Cottrau : L'addio a Napoli (1919 ou 1920), réédité sur la compilation Enrico Caruso - The complete Victor recordings (2017) - fond sonore -
  • Archive : le travail de nuit à la verrerie (Là-bas si j'y suis, France Inter, 09/06/1995)
  • Virgilio Savona : E tutti va in Francia, réédité sur la compilation Les chants des émigrants italiens (1972)
  • Lucilla Galeazzi et Christina Pluhar : Voglio una casa, de l'album All'Improvviso (ciaccone, bergamasche, & un po' di follie...) (2004) - fond sonore - 
  • Extrait du film Toni de Jean Renoir (1935)
  • Archive : la traversée à pied des migrants italiens (Journal des Actualités Françaises, RTF, 11/01/1946)
  • Sanacore : Partono gli emigranti, de l'album E la partenza (2016) - fond sonore -
  • Antonio, Giorgio e Daniela : Lu trenu di lu suli (1971), paru sur la compilation Le canzoni degli emigranti 2 (1971) 
  • Riz Ortolani : Le fanfaron, extrait de la bande-originale du film Le fanfaron de Dino Risi (1962) - fond sonore -
  • Archive : Yves Montand à propos de son enfance (RTF, Parisien d'où viens-tu, 04/12/1953)
  • Yves Montand : Angelina, de l'album Canta in italiano (1962)
  • Riccardo del Turco : Uno tranquillo, paru sur le 45 Tours Uno tranquillo / Allora hai vinto tu (1967) - fond sonore -
  • Claude Barzotti : Le rital, sorti sur le 45 Tours Le rital / Entre c'qu'on dit et ce qu'on fait (1983)
  • Aldo Romano : Ciao ciao, de l'album Il piacere (1978) - fond sonore - 
  • Dalida : Comprami un juke-box, paru sur le 45 Tours Comprami un juke-box / Twistin' the twist (1962) 

Pour en savoir plus

En 2017, le Musée national de l'histoire de l'immigration à Paris présentait l'exposition Ciao Italia!
A consulter en ligne leur dossier thématique

Bibliographie

Ciao Italia!

Ciao Italia!La Martinière, 2017

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......