LE DIRECT
Au festival de Jarocin (Pologne), août 1985

De Budapest à Bucarest : 1989, le rideau de fer mord la poussière

58 min
À retrouver dans l'émission

Hongrie, Pologne, RDA, Tchécoslovaquie ou Roumanie : comment les productions musicales du bloc de l'Est témoignèrent de l'effondrement d'un monde.

Au festival de Jarocin (Pologne), août 1985
Au festival de Jarocin (Pologne), août 1985 Crédits : Chris Niedenthal/The LIFE Images Collection - Getty

Cette histoire s'ouvre un soir d'août 1989 à Mamaïa, sur les bords de la la mer Noire où une famille d'Allemands termine ses vacances. Le lendemain, ils s’en retourneront, chacun chez soi : les uns à Berlin-Ouest, les autres à Leipzig ; aux premiers le monde libre, aux autres l’envers du rideau de fer. Se retrouveront-ils l'an prochain? Tout dépendra du bon vouloir des autorités est-allemandes qui accordent - ou pas - à leurs concitoyens le droit de voyager dans un "pays frère".
Ils ignorent encore que bientôt pourtant, leur liberté ne se limitera plus à ces antichambres balnéaires et estivales, et qu'aucun pouvoir ne pourra s’opposer à leurs retrouvailles. Comme les passerelles depuis lesquelles les gamins plongent dans les eaux salées de la mer Noire, le rideau de fer est gagné par la corrosion…

D'ici la fin de l'année, les Démocraties Populaires d'Europe de l'Est tomberont, comme des dominos, les unes après après les autres. Cette émission retrace leur chute, depuis l'ouverture d'une brèche dans le rideau de fer en Hongrie au printemps 1989, à l'exécution de Ceaușescu, le jour de Noël, proposant en écho quelques musiques produites alors par des jeunesses de plus en plus remuantes... 

Réfugiés est-allemands au camping de Sopron (Hongrie), près de la frontière autrichienne, le 3 avril 1989
Réfugiés est-allemands au camping de Sopron (Hongrie), près de la frontière autrichienne, le 3 avril 1989 Crédits : GAILLARDE-MERILLON/Gamma-Rapho - Getty

Programmation musicale et archives

  • Archive pré-générique : "Pourquoi pas demain la destruction du mur qui sépare les deux Allemagnes?", Daniel Bilalian, Antenne 2, 04/11/1989
  • Trio Expres (Roumanie) : Ploaia Nu E În Zadar, extrait de l’album Trio Expres (1983) - fond sonore - 
  • Dumitru Marinescu (Roumanie) : Cintec De Dragoste, apparaît sur la compilation Musique Populaire Roumaine (1955) - fond sonore - 
  • Pankow (RDA) : Rock'n'roll im stadtpark (1983)
  • Uschi Brüning et Günther Fischer Quintett (RDA) : Welch ein zufall (1973), réédité sur la compilation Amiga A Go-Go Vol.1 Deutsch-Demokratische Rare Grooves (1969-1979) parue en 2000 - fond sonore -
  • Silly (RDA) : Pack deine Sachen (1980)
  • Kino (URSS) : We are all sick, mama, extrait de l'album Groupa kroovy (1988) - fond sonore - 
  • Spenót (Hongrie) :  Lenin Körút (vers 1984) 
  • György Ligeti (Hongrie) : Hungarian Rock, interprété au clavecin par Elisabeth Chojnacka (1979) - fond sonore - 
  • Archive : réformes économiques en Hongrie, Soir 3, 18/02/1989
  • Archive : destruction du rideau de fer entre l'Autriche et la Hongrie, Antenne 2 le 02/05/1989
  • A.E. Bizottság (Hongrie) : Kamikáze, de l'album Kalandra Fel!! (1983)
  • A.E. Bizottság (Hongrie) : Baad Schandau, de l'album Kalandra Fel!! (1983) - fond sonore - 
  • Obywatel G. C. (Pologne): Nie Pytaj O Polskę (1988)
  • Maanam (Pologne) : Nocny Patrol album Nocny Patrol (1983) - fond sonore - 
  • Dezerter (Pologne) : Pałac (1985) - fond sonore - 
  • Kult (Pologne) : Po co wolność (La liberté, pour quoi faire ?, 1989)
  • Modern Soul Band (RDA) : 5 nach halb 7, extrait de la compilation Amiga A Go-Go Vol.1 (déjà citée) - fond sonore - 
  • Archive : manifestation à Leipzig le 4 novembre 1989, diffusion Antenne 2 le 5-11-89
  • NAIV (RDA) : Sag mir, wo Du stehst (1989) apparaît sur la compilation Born in D.D.R. (1990)
  • Krug Manfred (RDA) : Komm und spiel mit mir, album Ein Hauch von Frühling (1973) - fond sonore - 
  • Dybbuk (Tchécoslovaquie) : Ale Čert To Vem (1991)
  • Archive : le 21 novembre 1989 Marta Kubišová entonne a cappella Modlitba pro Martu, place Venceslas (source : radio tchèque)
  • Johnny Răducanu (Roumanie) : Mâinile olarului, extrait de l’album Jazz Made In Romania (1987) - fond sonore - 
  • Silly (RDA) : Der letzte Kunde, album Tanzt keiner Boogie? (1981)

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... (passer la souris en haut à gauche) vous pouvez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Apple Music, Deezer ou Youtube

Bibliographie

Concert en Pologne, 1987

Avoir 20 ans à l'EstLe Seuil, 1989

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......