LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Scouts lors d'un rassemblement de jeunes à Nairobi, dans les années 1970 : au centre et à droite, le drapeau kenyan

Kenya : les rythmes de l'indépendance

59 min
À retrouver dans l'émission

Libérés en 1963 de la colonisation britannique, le pays et sa capitale incarnent le nouveau modernisme de l'Afrique de l'Est, attirant sur place une importante scène musicale qui donnera naissance au Benga.

Scouts lors d'un rassemblement de jeunes à Nairobi, dans les années 1970 : au centre et à droite, le drapeau kenyan
Scouts lors d'un rassemblement de jeunes à Nairobi, dans les années 1970 : au centre et à droite, le drapeau kenyan Crédits : Reitz/ullstein bild - Getty

Nairobi, un matin de 1974 : un expatrié bedonnant s’agace au volant de son automobile, scotchée dans les embouteillages du matin. Il devient décidément impossible de circuler dans la capitale kényane où les chantiers des tours et des buildings se multiplient : hôtels internationaux, sièges de grandes entreprises, centre de conférences... la ville et ses avenues bordées de palmiers ("the Green City in the Sun")incarne une nouvelle modernité du continent africain. 

Une décennie plus tôt, en décembre 1963, le pays avait accédé à l'indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne, à l'issue d'une longue période coloniale qui s'était achevée dans le sang par la révolte des Mau Mau, des paysans kikuyus dépossédés de leurs terres. Issu cette ethnie, la principale du pays, le nouveau président Jomo Kenyatta s'avère être un modéré, soucieux de gouverner de manière apaisée avec le Commonwealth comme avec ses voisins ougandais et tanzaniens. 

Pour certains, les réformes ne vont pas assez vite, le clientélisme perdure et l'extrême pauvreté est omniprésente. Pourtant cette stabilité politique alliée à une certaine liberté de parole permet d'attirer sur place de nombreux artistes étrangers, faisant de Nairobi l'une des principales scènes artistiques africaines, où se mêlent influences congolaises, sud-africaines et occidentales et qui donnera naissance, à la fin de la décennie, à un style musical typiquement kényan : le Benga

Kenya Specia : Selected East African recordings from the 1970s and 80s
Kenya Specia : Selected East African recordings from the 1970s and 80s Crédits : Soundway Records

Programmation musicale et archives

  • Archive pré-générique : "Le Kenya est indépendant" (RDF, 13 décembre 1963)
  • Mombasa : Nairobi, de l'album African Rhythms & Blues (1975) - fond sonore - 
  • Matata : Gettin' together, de l'album Independence (1974)
  • Peter Tsotsi et Nashil Pichen : Mulofwa Mmoja (vers 1963), figure sur la compilation The Nairobi sound (1994) - fond sonore - 
  • Archive : Nuit de l'indépendance, diffusion sur la RDF le 13 décembre 1963
  • Fadhili William and the Black Shadows : Malaïka (1963)
  • Daudi Kabaka : Harambee Harambee (Equator studios, 1965) - fond sonore - 
  • Jean Bosco Mwenda : Masanga (78t, date inconnue) - fond sonore - 
  • Daniel Kamau : I love you (1970) apparaît sur la compilation Benga Kenya Dance Mania (1991)
  • The Loi-Toki-Tok Band : Ware wa (1972), réédité sur la compilation Kenya special /Selected East African recordings from the 1970s & 80s (Soundway Records, 2013) - fond sonore - 
  • Gabriel Omolo : Lunch time, extrait de l'album Lunch time (1972)
  • Archive : tentative d'assassinat contre Jomo Kenyatta (France inter, 11 août 72)
  • The Rift Valley Brothers : Mu Africa (mi 70’s), réédité sur la compilation Kenya special / 1970s & 80s  (déjà citée)
  • The Mombasa Vikings : Mama matotoya (1975) réédité sur la compilation Kenya special / 1970s & 80s  (déjà citée)
  • Slim Ali and the famous Hodi Boys : Watoto nyara (1976) réédité sur la compilation Kenya special / 1970s & 80s  (déjà citée)
  • Archive : mort de Jomo Kenyatta (FR3 22 août 1978)
  • The Lulus Band : Nana (1977) - fond sonore - 
  • The Maroon Commandos : Charonyi ni wasi ("la vie est dure", 1977)  
  • David Nzomo : Mathina (problems), de l’album Songs From Kenya (Folkways Records, 1965) - fond sonore - 
  • Daniel Owino Misiani and Shirati Jazz : Piny ose mer (1989) repris sur la compilation The Rough Guide to the music of Kenya and Tanzania (1996)

Playlist à emporter 

En cliquant sur "Ajouter à"... (en haut à gauche) vous pouvez   récupérer tout ou une partie de la playlist de cette émission sur  Spotify, Apple Music, Deezer ou Youtube.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......