LE DIRECT
Jean-Léon Gérôme : Louis XIV et Molière, huile sur toile, 1863.

Molière-Lully : un Jean-Baptiste de trop à la cour de Louis XIV !

58 min
À retrouver dans l'émission

Tandis que Molière devient le dramaturge favori du jeune monarque, Lully s'impose comme son compositeur fétiche. Ambitieux et géniaux, ces deux-là vont longuement collaborer, donnant naissance à nombre de comédies-ballets, avant de se brouiller.

Jean-Léon Gérôme : Louis XIV et Molière, huile sur toile, 1863.
Jean-Léon Gérôme : Louis XIV et Molière, huile sur toile, 1863. Crédits : (c) Malden Public Library (Massachusetts)

Le 9 mars 1661, le cardinal Mazarin, l’éminence grise de Louis XIV décède. Louis XIV, 18 ans, assume personnellement l’exercice de l’Etat. Pour se prémunir du retour des guerres civiles et des séditions des nobles, il assoit son prestige auprès de la cour, rassemblée aux Tuileries, Versailles n’étant encore qu’un chantier. 

Mazarin lui avait inculqué l'importance du spectacle en politique pour obtenir l'adhésion populaire. Cela tombe bien, Louis XIV raffole des arts, multipliant les commandes à Le Nôtre, Le Vaux ou Le Brun. 

En 1658, il a pris sous son aile la troupe de Molière qui bientôt, accouche des Précieuses ridicules. Parallèlement, un jeune florentin l'éblouit par ses talents de danseur et de violoniste, Giambattista Lulli. Ce dernier et le dramaturge collaborent une première fois en 1661 pour la création des Fâcheux, donné à Vaux-le-Vicomte. 

Au roi qui préfère les ballets aux seules comédies parlées, Molière invente le concept de comédie-ballet mêlant théâtre et intermèdes dansés, fluidifiant les spectacles en permettant d'opérer les changements de décors et de costumes. 

Georges Dandin, Monsieur de Pourceaugnac, Le Bourgeois Gentilhomme... Molière et Lully travaillent ensemble à la création de neuf autres comédies-ballets, jusqu'au Psyché en 1671 qui marquera la séparation des deux hommes. L'année suivante, Lully fait main basse sur le privilège royal de créer des opéras. Puis en 1673, Molière succombe. 

Lully par Nicolas Mignard (1606-1668)
Lully par Nicolas Mignard (1606-1668) Crédits : Michel Urtado (c) RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly)

Programmation musicale et archives

  • Archive pré-générique : _"Tout ce monde n’est qu’une farce et une perpétuelle comédie..."_extrait de la collection “Prestige du théâtre, 1950, Radio France III nationale
  • Jean-Baptiste Lully : Chaconne de l'Acte II de Phaëton (1683), interprété par l’ensemble Café Zimmermann (dir. Pablo Valetti) paru sur l'album Jean Henri d'Anglebert : Pièces de clavecin et airs d'après M. de Lully (2004)
  • Jean-Baptiste Lully : Prélude pour les trompettes de Psyché interprété par l'orchestre et le chœur des Arts Florissants (dir. W. Christie) paru sur l'album Lully - les divertissements de Versailles (2002) - fond sonore - 
  • Jean-Baptiste Lully : Chantons les plaisirs charmants, extrait de Psyché interprété par l'orchestre et le chœur des Arts Florissants (dir. W. Christie) paru sur l'album Lully - les divertissements de Versailles (déjà cité)
  • Ennio Morricone : L'homme à l'harmonica, extrait de la bande originale du film Il était une fois dans l'ouest (Sergio Leone, 1969) - fond sonore - 
  • Jean-Baptiste Lully : Rien ne peut l’arrêter extrait d'Atys (1676) interprété par le chœur, les solistes et la Simphonie du Marais (dir. Hugo Reyne) et paru sur l'album Atys (2010)
  • Jean-Baptiste Lully : Ballet royal de Flore : Entrée n°1 : Le soleil (instrumental) extrait de l’album Jean Baptiste Lully : Ballet royal de Flore interprété par la Simphonie du Marais (dir. Hugo Reyne) 2001
  • Charles Aznavour : Les comédiens (1962) 
  • Marc-Antoine Charpentier : L'air des tapissiers extrait du Malade imaginaire interprété par l'orchestre et le chœur des Arts Florissants (dir. W. Christie) et paru sur l'album Charpentier - Molière  : Le malade imaginaire (1990) - fond sonore - 
  • Jacques Cordier : La Bocanne primitive interprétée par l'ensemble Musica antiqua de Cologne (dir. Reinhard Goebel) pour la bande originale du film Le roi danse (Gérard Corbiau, 2000) - fond sonore - 
  • Archive : la représentation des Fâcheux et les orangers de Fouquet, extrait de l'émission "Les arts du spectacle", France Culture, 05/01/1973 
  • Pierre Beauchamp : Ouverture de la comédie-ballet Les Fâcheux interprété par le chœur et la Simphonie du Marais (dir. Hugo Reyne) et paru sur l'album Jean de La Fontaine : Un portrait musical (1996)
  • Anonyme : ouverture du Ballet Royal de la nuit, interprétée par l’Ensemble Correspondances (dir. Sébastien Daucé) sur l’album Ballet royal de la nuit (2015) - fond sonore - 
  • Jean-Baptiste Lully : Ritournelle du Ballet d'Alcidiane interprétée par l'ensemble Musica antiqua de Cologne (dir. Reinhard Goebel) pour le film Le roi danse _(_déjà cité) 
  • Jean-Baptiste Lully : Chaconne de L'amour médecin interprété par Le Concert des nations de Jordi Savall pour le film "Marquise" (réal. Vera Belmont) - fond sonore - 
  • Jean-Baptiste Lully : Piglialo sù extrait de Monsieur de Pourceaugnac interprété par l'ensemble Les Paladins (dir. Jérome Correas) pour l'album Molière à l'opéra (2016)
  • Jean-Baptiste Lully : Le mariage forcé : rondeau (duo harpe et basse de viole) interprété par Jordi Savall et le Concert des nations pour l’album Jean Baptiste Lully : L’orchestre du Roi Soleil (1999) - fond sonore - 
  • Archive : “Oh vous, admirables personnes..." tiré de La princesse d’Elide et extrait de la collection “Prestige du théâtre, 1950, Radio France III nationale.
  • Jean-Baptiste Lully et Molière :Menuet pour faire danser Mr Jourdain extrait du Bourgeois gentilhomme interprété par Le Simphonie du Marais (dir. Hugo Reyne, 2002)
  • Jean-Baptiste Lully : La cérémonie turque, extraite du Bourgeois gentilhomme interprété par la Simphonie du Marais (dir. Hugo Reyne, 2004)
  • Molière : Acte II scène 1 du Bourgeois gentilhomme, avec Bernard Blier et François Perier (1956) 
  • Jean-Baptiste Lully : Entrée d’Apollon du ballet Les Amants Magnifiques interprétée par l'ensemble Musica antiqua de Cologne (dir. Reinhard Goebel) pour le film Le roi danse - fond sonore - 
  • Ennio Morricone : L'homme à l'harmonica (déjà cité) - fond sonore - 
  • Michel Lambert : Vos mespris chaque jour interprété par Céline Scheen sur l'album Amarante (2010)
  • Marc-Antoine Charpentier : Ouverture du Malade imaginaire interprété par l'orchestre et le choeur des Arts Florissants (dir. W. Christie) et paru sur l'album Charpentier - Molière  : Le malade imaginaire (déjà cité) - fond sonore -
  • Jean-Baptiste Lully : Vous êtes le charme, extrait de Cadmus et Hermione interprété par le ténor Gérard Souzay et la pianiste Jacqueline Bonneau et réédité sur la compilation Gérard Souzay : Lieder et mélodies
  • Jean-Baptiste Lully : Ouverture de Cadmus et Hermione (pour hautbois bassons et percussions baroques) interprété par l'ensemble des Hautbois de Londres (2010?) - fond sonore - 
  • Jean-Baptiste Lully : Te Deum : Symphonie, interprété par l'ensemble Musica antiqua de Cologne (dir. Reinhard Goebel) pour le film Le roi danse
  • Extrait du Ballet royal de Flore (1669) : entrée n°1 : Le soleil, livret d’Isaac de Bensérade dit par Benjamin Lazar, figure sur l’album Jean-Baptiste Lully : Ballet royal de Flore (2001)
  • Nino Rota : Le Molière imaginaire, suite de ballet : un poco lento... (1976)

A noter

Rediffusion du 21/09/2019

La possibilité d'exporter les playlists de Juke-Box,  proposée jadis grâce à Soundsgood, a pris fin le 1er mai 2020, à la  suite d'un changement de politique commerciale de cette société. 

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......