LE DIRECT
Station de métro Square Victoria, Montréal

Montréal : les lumières de l'underground

57 min
À retrouver dans l'émission

Au début des années 80, suite aux lois sur le statut francophone du Québec, Montréal s'était vidée de beaucoup de ses entreprises anglophones, parties pour Toronto. Sinistrée, la ville avait alors attiré des musiciens précaires qui allaient faire d'elle le creuset d'une nouvelle scène alternative.

Station de métro Square Victoria, Montréal
Station de métro Square Victoria, Montréal Crédits : Roland Shainidze - Getty

En 1977, la loi 101 en faveur de la langue française modifie profondément modifie le paysage de la ville : tandis que jusqu'alors, tout était écrit en anglais, le français devient obligatoire sur la moindre affiche, n’importe quel menu de restaurant ou communiqué d'entreprise. 

Ces années-là, on assiste aux premiers départs d’entreprises anglophones : en 1978 le déménagement du siège de Sun Life, la grande compagnie d’assurance, vers Toronto, questionne. Des centaines d’autres sociétés lui emboîtent le pas et filent vers l'Ontario anglophone voisin. Montréal affronte une grave récession vers 81-82. De nombreuses usines, frappées d’obsolescence, ferment. Les loyers chutent.

"New history warfare", le saxophoniste virtuose Colin Stetson (2013)
"New history warfare", le saxophoniste virtuose Colin Stetson (2013) Crédits : Constellation records

Une décennie plus tard, Montréal verra débarquer de nouveaux-venus, attirés par ces grandes surfaces désertées. Des entrepreneurs mais aussi des artistes, souvent anglophones, investissent d’anciennes usines qu’ils transforment en lofts, notamment du côté du Mile End. En 1997 s’y fonde le label Constellation. Non loin de là, un autre espace est transformé en studio par les membres du groupe _Godspeed You! Black Emperor_, qui y produit une musique expérimentale, un post-rock sombre, proche de la musique classique, et qui va infuser... Au début du nouveau millénaire, la scène montréalaise s'étoffera, d'Arcade Fire à Sam Shalabi, de Colin Stetson à Patrick Watson.

Souterrains de Montréal
Souterrains de Montréal Crédits : Raphael Chapot - Getty

Programmation musicale et archives : 

  • Archive pré-générique : "Montréal, c'est tellement pas beau que c'est beau" (France Culture, Panorama, 21/10/1992)
  • Hrsta : Entre la mer et l'eau douce, paru sur l'album Ghosts will come and kiss our eyes (2007) - fond sonore -
  • Arcade Fire : Wake up, paru sur l'album Funeral (2004)
  • Ghislain Poirier : L’hiver neige, de l'album Sous le manguier (2002) - fond sonore -
  • Men without hats : The safety dance, de l'album Rhythm of youth (1982)
  • Colin Stetson : A dream of water, paru sur l'album New history warfare, vol. 2 / Judges (2011) - fond sonore -
  • Sarah Neufeld : Hero brother, paru sur l'album Hero brother (2013) - fond sonore -
  • Archive : La nouvelle minorité anglophone (France Culture, Panorama, 21/10/1992)
  • Toulouse : C'est toujours comme ça l'amour (1981), repris sur la compilation French disco boogie sounds 1975-1984 (Favorite Recordings, 2015)
  • Fly Pan Am : Univoque / equivoque, de l'album Ceux qui inventent n'ont jamais vécu (2002) - fond sonore -
  • /// non diffusée : Archive : Réactions aux résultats du référendum (France Inter, 31/10/1995) ///
  • Godspeed You! Black Emperor : extrait de Providence, paru sur l'album F♯ A♯ ∞ (1997)
  • Archive : "Montréal, c'est déjà presque les États-Unis" (France Culture, 13/02/1988)
  • Frankie Sparo : Bright angel park, de l'album Welcome crummy mystics (2003) - fond sonore -
  • Vic Chesnutt : _Fodder on her wings,_paru sur l'albumNorth star deserter (2004)
  • A Silver Mt. Zion : 13 angels standing guard round the side of your bed, de l'album He has left us alone, but shafts of light... (2000) - fond sonore -
  • Duchess says : Antepoc, paru sur l'album In a fung day T (2011)
  • Archive : Arcade Fire et le Mile End (France Inter, Esprit critique, 08/03/2007)
  • Patrick Watson : Wooden arms, paru sur l'album Wooden arms (2009)
  • Shalabi Effect : Shivapria, de l'album Pink abyss (2004) - fond sonore -
  • Land of Kush's Egyptian Light Orchestra : Tunnel visions, de l'album Monogamy (2010)
  • Colin Stetson : The stars in his head (dark lights remix), paru sur l'album New history warfare, vol. 2 (déjà cité)

Pour aller plus loin 

  • Montréal, l’oasis du nord, sous la direction de Robert Boivin et Robert Comeau (Autrement, 1992)
  • Québec, espace et sentiment, sous la direction de Stéphane Batigne (Autrement, 2001)

Merci à Noémie Jansem et Laurence Audras. 

Bibliographie

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......