LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le chanteur de jazz Frankie Laine, dont le père avait travaillé comme barbier personnel d’Al Capone, ici à New York en 1948, accompagné du batteur Jimmy Crawford.

Un billet dans le cornet : le jazz et les gangsters

58 min
À retrouver dans l'émission

Une heure dans les Etats-Unis des années folles, les roaring twenties, entre prohibition, frénésie et essor du jazz. Dans les grandes villes, les clubs poussent comme des champignons. Et les musiciens dansent un curieux pas de deux avec les mafieux...

Le chanteur de jazz Frankie Laine, dont le père avait travaillé comme barbier personnel d’Al Capone, ici à New York en 1948, accompagné du batteur Jimmy Crawford.
Le chanteur de jazz Frankie Laine, dont le père avait travaillé comme barbier personnel d’Al Capone, ici à New York en 1948, accompagné du batteur Jimmy Crawford. Crédits : William P Gottlieb Collection - Getty

Au milieu des années 1920, les Etats-Unis basculent dans la folie du jazz qui, en peu de temps, va conquérir la planète. Or cette musique est alors essentiellement le fait d’une génération de jeunes musiciens noirs. Des noirs qui à l’époque sont loin d'être toujours bien considérés. Aussi, se met en place un système de mécénat et de protection, les musiciens se plaçant sous la bienveillante houlette des mafias italiennes ou juives dont les patrons - qui ont le même âge qu’eux - gèrent les boîtes de nuits et les clubs de New-York ou de Chicago. En pleine prohibition, les gangsters s’entichent en effet de cette nouvelle musique dont ils font la bande son de leurs cabarets.
Dans cette histoire on croisera des hommes sanglés dans des costumes impeccables, des femmes chapeautées de cloches, les crissements de puissantes décapotables et des rafales de swing...

Programmation musicale et archives 

  • Archive : reportage aux funérailles du gangster Lucky Luciano à Naples le 29 janvier 1962, sur l'ORTF
  • Duke Ellington : Echoes of Harlem (1936), apparait sur la compilation The Quintessence New York-Chicago-Hollywood : 1926-1941, (1994) - fond sonore - 
  • Louis Armstrong : Swing that music (1936)
  • Duke Ellington and his Orchestra : Creole Love All, figure sur la bande-originale du film Cotton Club, de Francis Ford Coppola (1985) - fond sonore - 
  • Duke Ellington and his Orchestra : Oh, babe ! Maybe someday (1936)
  • Cab Calloway and his Orchestra : Minnie the Moocher (1931), repris sur la compilation Cotton club : Harlem 1924 - Broadway 1936 / cd 1 (Frémeaux)
  • Duke Ellington and his Orchestra : Lost in meditation (1938) - fond sonore - 
  • Billie Holiday : A Yiddishe Momme, sur la compilation The complete Billie Holiday on Verve 1945-1959 (1993)
  • Duke Ellington and his Orchestra : Bourbon Street Jingling Jollies, album New Orleans Suite (1970) - fond sonore - 
  • Bessie Smith : Me and my gin (1928)
  • The Missourians : Prohibition blues (1938), apparaît sur la compilation Cotton Club Harlem 1924, Broadway 1936 (2007) - fond sonore - 
  • Willie "The Lion" Smith : Bei mir bist du schön (1938)
  • Fats Waller : The Joint is jumpin (1937)
  • Carroll Dickerson's  Savoyagers : Savoyager's stomp (1960) - fond sonore - 
  • Earl Hines and his Orchestra : Grand Terrace shuffle (1939)
  • Gertrude 'Ma' Rainey : Hear me talking to you (1928)
  • Bix Beiderbecke : Singin' the Blues (1927), figure sur la compilation BD Music presents Bix Beiderbecke (2005)
  • Ethel Waters : Stormy Weather (1933)
  • John Barry : Mood Indigo, sur la bande-originale du film Cotton Club, de Francis Ford Coppola (1985) - fond sonore - 
  • Chubby Checker : Misirlou, de l'album Twistin' Round the World (1962)

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... (en haut à gauche) vous pouvez récupérer tout ou une partie de la playlist de cette émission sur   Spotify, Apple Music, Deezer ou Youtube

Première diffusion le 04/05/2019

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......