LE DIRECT

Elsa Solal, femme de théâtre, écrivain & Anne-Sophie Robin, comédienne

30 min
À retrouver dans l'émission

Elsa Solal
Elsa Solal Crédits : Radio France

Elsa Solal auteure de « Leonard Peltier : non au massacre du peuple indien » dès 13 ans, éditions Actes Sud Junior.

Ce roman évoque le combat pour la restitution des terres des Indiens d'Amérique, mené par Leonard Peltier, combat qui lui vaut d'être emprisonné depuis 1976, au pénitencier de Leavenworth, Kansas.

« J'ai vu l'enfant que j'étais lorsqu'on me frappait quand je parlais ma langue ; j'ai vu l'adolescent emprisonné toute une nuit. J'ai vu les corps des enfants et des femmes à Wounded Knee, massacrés sous les balles de l'armée américaine. J'ai vu aussi Crazy Horse. J'ai cessé de me demander pourquoi les Blancs voulaient nous détruire... Avec mes compagnons nous allions refaire le monde ! Une autre Amérique se levait. Quelque chose arrivait. Et nous savions de quel côté soufflait le vent… » comme le chantait Bob Dylan.

Elsa Solal est hantée par les grandes figures du peuple indien qui résistent à la destruction de leur culture et de leur identité. Elle met ici en scène la figure emblématique de celui qui croupit derrière les barreaux d'une prison américaine.

Leonard Peltier
Leonard Peltier Crédits : Radio France
Olympe de Gouges
Olympe de Gouges Crédits : Radio France

Elsa So lal auteure de « Olympe de Gouges : non à la discrimination des femmes » dès 13 ans, éditions Actes Sud Junior.

Depuis toujours, il y a dans le monde des hommes et des femmes qui ont su dire non à ce qui leur paraissait inacceptable...

Adieu mon fils, demain ma tête sera coupée... Ils croient couper la mauvaise herbe et me faire taire mais c'est trop tard. La force de ma pensée, c'est qu'elle s'est enracinée dans le terreau de siècles d'injustice, nul ne peut désormais l'arracher de cette terre. Quelque chose est en marche que nul ne peut arrêter. La nature donne aux femmes le privilège de « pouvoir » mettre au monde des hommes, c'est ce « pouvoir » qu'ils pensent contrôler, et leur terreur qu'il leur faut maîtriser. Adieu mon fils... Demain je vais mourir.

De naissance illégitime, Marie Gouze a conscience des implications de son statut, qui lui sert d'arme pour défendre son droit et celui des autres femmes sous la Révolution, combat qui la mène à la guillotine.

Elsa Solal a souvent abordé les différentes formes de violences et leurs mécanismes à travers l'histoire. Elle a notamment travaillé sur les violences faites aux femmes et leur effacement de la sphère publique et politique.

Anne-Sophie Robin, comédienne, lit quelques lettres d'élèves écrites à Leonard Peltier, ainsi que des extraits des deux ouvrages.

L'équipe
Chronique
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......