LE DIRECT

« J’avance et j’efface » Création d'Alexis Armengol, auteur-metteur en scène & 32ème Festival International du Film d'Amiens

29 min
À retrouver dans l'émission

« J’avance et j’efface »
« J’avance et j’efface » Crédits : Radio France

Partenariat avec le Théâtre de la Ville « J’avance et j’efface » à partir de 8 ans Du 8 au 24 novembre à 14h30, 16h & 20h30 Théâtre Le Monfort – 106 rue Brancion – 75015 Paris - Réservations : 01 56 08 33 88 Conception & mise en scène : Alexis Armengol Interprétation, chant & composition musicale : Camille Trophème Interprétation & dessin : Shih Han Shaw Interprétation : Laurent Seron-Keller Le Théâtre de la Ville et le Théâtre Monfort poursuivent cette saison un partenariat initié depuis trois ans, en s'associant pour deux spectacles dans le cadre du Parcours Enfance & Jeunesse. En novembre c'est « J’avance et j’efface », 2ème création jeune public de l’auteur et metteur en scène Alexis Amengol et sa compagnie Théâtre à cru. « J’avance et j’efface » repose sur l'énigme d'une mémoire qui part aux oubliettes : celle de Stirs, 9 ans, n'excède pas 3 minutes. Il grandit et apprend à vivre sans souvenirs, loin des siens, aux côtés de sa nourrice japonaise Asaki, qui l'accompagne dans cette marche où chaque pas efface le précédent. Avec malice, chacun à leur manière, Stirs et Asaki doivent développer astuces et stratagèmes pour déjouer les pièges de l'oubli et entretenir sans relâche la tendresse qui les unit. Mais sur quoi construire ce lien avec une mémoire en fuite ? Alexis Armengol « Nous voulions traduire la richesse et la complexité de cette relation en jouant avec la combinaison des disciplines : musique, chant, dessin, vidéo et jeu, aussi prendre ce défaut de mémoire avec humour : donner l'illusion d'une histoire qui s'invente au fur et à mesure, nous amuser d'une vie où tout a toujours le goût de la première fois. » Alexis Armengol « J’avance et j’efface » est la rencontre de deux univers : un auteur japonais, Yoko Ogawa, qui mêle avec fluidité l’imaginaire et l’intimité, dans son roman « La formule préférée du professeur » et le neurologue Oliver Sacks pour son ouvrage « L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau » dans lequel le syndrome de Korsakoff est exposé. Le point commun en est la mémoire, plus exactement l’amnésie.
Alexis Armengol a effectué un premier voyage au Japon en juillet 2011, pour élaborer ce projet. Un séjour qui a été l’occasion de constituer une base du scénario. En juillet 2012, nouveau voyage au Japon, collectif cette fois-ci, organisé pour que l’équipe puisse s’immerger et collecter images, sons, et dessins, pour la construction du spectacle et en nourrir le propos.

32ème Festival International du Film d'Amiens
32ème Festival International du Film d'Amiens Crédits : Radio France

32e FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’AMIENS - du 16 au 24 novembre 2012 Avec Fabien Gaffez, directeur artistique Cette année, 5 rétrospectives, 4 hommages, 4 grandes compétitions, documentaires. avant-premières, reprises et restauration de films du patrimoine mondial, des rencontres ... Un festival pour tous les goûts et toutes les couleurs Des hommages seront rendus à : ►Raoul Peck, réalisateur haïtien ►Ricardo Aronovich, directeur de la photographie argentin ►Vatroslav Mimica, réalisateur croate de 90 ans. Des rétrospectives : ►Claude Sautet : l'intégralité des oeuvres, aussi bien les films qu'il a réalisé que ceux qu'il a écrit. ►Un voyage à travers le cinéma croate qui s'est forgé une identité riche et originale, le festival du film d'Amiens permet de le découvrir et de rendre hommage au réalisateur Vatroslav Mimica, 90 ans . ►Le festival mettra en avant à travers une dizaine de long métrages, la manière dont les enfants de l'émigration maghrébine ont changé le visage du cinéma français. ►Dans les années 2000, une nouvelle vague du cinéma britannique révéle de jeunes talents qui ont su renouveler le genre. Le réalisateur Christopher Smith sera l'invité d'honneur. ►Positif fête ses 60 ans et le festival du film célèbre cet évènement en distinguant les américains de la revue, des réalisateurs que Positif a découverts, soutenus et longtemps défendus.
QUATRE GRANDES COMPÉTITIONS ; ►Longs métrages : Une compétition qui ouvre toutes les frontières du cinéma. Un état des lieux du monde et des manières de le mettre en scène. Plusieurs récompenses seront décernées par un jury de professionnels et un prix par le public. ►Courts métrages d’animation : Une toute nouvelle section qui met en avant la créativité et la diversité du cinéma d’animation mondial. Un jury de professionnels de l’audiovisuel et le public du Festival décerneront un prix pour cette sélection. ►Courts métrages : Une compétition qui, depuis plus de dix ans, distingue les jeunes auteurs du cinéma européen. Un prix du meilleur film sera décerné par un jury composé de jeunes professionnels formés à l’école de cinéma de La Fémis. ►Moyens métrages : Troisième édition d’une compétition qui aide à la diffusion des meilleurs moyens métrages français. Le Grand Prix sera décerné par un jury de professionnels.

L'équipe
Chronique
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......