LE DIRECT

« La Mémoire de l’éléphant » de Sophie Strady & La pièce « D'Artagnan Hors-la-Loi » de Grégory Bron

29 min
À retrouver dans l'émission

Sophie Strady auteure de« La Mémoire de l’éléphant » illustrations Jean-François Martin, dès 8 ans, éditions Hélium. Un bel album avec de grandes illustrations et des planches encyclopédiques emplies de détails surprenants, extraordinaires ou juste farfelus - mais toujours véridiques, sur toutes sortes de thèmes. Car dans les replis de la mémoire d’un très vieil éléphant, on trouve, pêle-mêle : des animaux rares ou en danger, une planisphère, des mers, des nuages et des courants, des desserts du monde entier, des instruments de musiques, des dates historiques, des vêtements d’ici et d’ailleurs, des grattes-ciels et des objets de design,des arbres et des plantes… tout un fatras de connaissances accumulées au fil des années. Marcel, l’éléphant d’Afrique qui a roulé sa bosse, a entrepris de consigner tout ce qu’il a appris dans un grand livre illustré. Sa mémoire ne lui fait pas défaut : il se souvient de tous les événements de sa vie. Pourtant, le vieil éléphant semble avoir oublié que c’est le jour de son anniversaire… et fait mine de ne pas voir que tous ses amis se sont réunis pour lui contocter une fête mémorable ! Mais n’est-ce pas lui, au contraire, qui va suprendre ses amis ? **► Sophie Strady est née à Paris en 1966. Elle est éditrice, passée par La forêt du paresseux , nous enchante encore une fois. D'une originalité forcenée et formidable, elle nous embarque dans ce joli délire et de miscellanées en extravagances nous offre un nouveau trésor ! Jean-François Martin né en 1967, a débuté sa carrière en tant que graphiste chez Bayard avant de se tourner vers l’illustration jeunesse en 1993. Diplômé des Art appliqués, ce talentueux illustrateur travaille également pour la presse et la communication, illustrant des journaux tels que Le Monde, Libération, Time, le New York Times, la revue jeunesse Dada.**

D'Artagnan  Hors-La-Loi
D'Artagnan Hors-La-Loi

**►« D'Artagnan Hors-la-Loi » de Grégory Bron avec Jean-Baptiste Guintrand. ** Du 22 déc au 9 mars 2013

Théâtre de Ménilmontant, 15 rue du Retrait,

Paris 20ème. Réservations : 01 46 36 98 60

Les jeudis, vendredis et samedis à 19 h.

Ils sont huit pour une vingtaine de personnages !

L épopée se déploie à un rythme effréné !. L'épopée est celle de Dumas : des mousquetaires grandioses, orgueilleux, bravaches, potaches et frondeurs qui se mettent au service d'un roi inconséquent et plus encore d'une reine coquette... Eh oui, on est en France.

Qu'importent logique, mesure et prudence, seuls comptent l'honneur, le geste gratuit, l'estime de soi, toutes choses inutiles qui ne se marchandent pas - ou peu. Face à eux, l'hyperpremierministre Richelieu déploie les moyens de l'état, au service de la raison d'état car l'état, eh bien. c'est lui !

Pour Dumas c'est le pays face à l'état, le génie français face à ses démons, la noblesse d'épée, de sang et de cour face à la médiocrité, aux basses concessions, à l'esprit marchand.

Et il voit juste Dumas, non pas au regard de l'Histoire bien sûr, mais au regard des histoires que les français se jouent : les Saint-Cyriens imbéciles ou héroïques qui chargent sabres au clair face à la mitraille, la furia francese à Fornoue, Marignan ou Twickenham.

Grégory Bron : « L'important dans le titre c'est Hors-la-Loi, D'Artagnan c'est le petit plus, la loi n'est pas la justice quand elle ne fait qu'armer le bras des puissants, la loi n'est pas l'honneur quand elle appelle la délation, la loi n'est pas l'ordre quand elle fige les déséquilibres inégalitaires, la loi n'est pas le bien commun quand elle fait office de cuillère pour servir la soupe à ceux qui ont le bras long. Alors il faut être « hors », la loi, l'obéissance, les habitudes, la routine, les rôles, les conventions théâtrales.

Ces mousquetaires sont brillants, drôles, impertinents, enchaînant les combats époustouflants. désarmant toute résistance d'un verbe cinglant et acéré, en alexandrins, sinon c'est trop facile, ils sont la vague folle face à la solide jetée du Cardinal qui sait tout, qui voit tout ! il a une armée de caméristes de surveillance, qui peut tout, mais qui, même vainqueur, ne peut que mettre un genou à terre pour saluer l'inutile, l'orgueilleuse résistance de ces sublimes sots que nous voudrions être. Et tout ça presque sans décor ! » Grégory Bron.

Grégory Bron
Grégory Bron Crédits : Grégory Bron

**► Grégory Bron** Conscient que personne ne lui donnera de rôle, il s'écrit lui-même ses pièces dans lesquelles il promène sa barbe

gigantesque avec orgueil et nonchalance. La finesse de son

jeu et les délicates nuances qu'il y apporte lui ont rapidement

valu le surnom de monolithe monochrome.

**► Jean-Baptiste Guintrand** Malgré son immense intelligence, il est aussi comédien…

Ses aspirations sont souvent déçues, il rêve de jouer Maldoror,

on le compare à de Funès.

Son sens douteux de la diplomatie fait qu'il a souvent le rôle

du méchant !

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Chronique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......