LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Michel Christolhomme & Jacques Saglier

30 min
À retrouver dans l'émission

Jacques Saglier
Jacques Saglier Crédits : Radio France

Jacques Saglier auteur de « Je m'appelle Marie »

roman pour adolescents dès 12 ans, aux éditions Gallimard – Jeunesse.

Un matin de l'été 1943, Marie, dix-sept ans, et sa famille sont arrêtées et emprisonnées à Marseille.

Leur crime ? Ils sont juifs.

Pourtant, ce mot n'a aucune signification pour Marie.

Du camp de Drancy aux entrepôts Lévitan à Paris, elle apprend à gérer l'enfermement et la promiscuité, à dompter la faim, l'ennui, la colère et la peur.

Elle découvre aussi la force d'une amitié passionnelle et la merveilleuse solidarité de sa famille...

Les héros et les événements retracés dans ce récit inoubliable sont bien réels.

Les documents authentiques qui jalonnent cette tragédie familiale lui apportent un éclairage unique et une proximité saisissante.

Ce roman est un livre témoignage qui s'adresse aux plus grands des jeunes lecteurs sur la Shoah abordée à travers des aspects peu traités en littérature jeunesse : la prison de Marseille, Avignon, les ateliers Lévitan à Paris, le camp de Drancy, le professeur Montandon expert en ethnologie raciale.

Jacques Saglier s'est inspiré de documents hérités à la mort de son père. Il se glisse dans la peau de sa tante Marie, qu'il n'a pas connue, pour raconter son histoire, l'Histoire tout court. un récit poignant, sensible et instructif sur cette époque noire.

Michel Christolhomme directeur photo de l’association Pour Que l’Esprit Vive,

a rédigé l"introduction et les commentaires de

« Droits de regards. 1961-2011 : Amnesty International et les photographes » aux éditions Actes Sud.

Depuis 50 ans, Amnesty International témoigne de la violence du monde.

Ses rapports, ses prises de parole dénoncent les violations des droits humains commises quotidiennement dans le monde.

Dans cette histoire contradictoire des droits humains, qui est sans doute la grande épopée de notre temps, la photographie joue un rôle essentiel.

Elle montre, elle révèle dans l'instant même et, au-delà, elle garde vive notre mémoire individuelle et collective.

Les images des grands noms du photojournalisme, que l"on retrouve dans la sélection proposée dans le présent ouvrage, fournissent depuis cinq décennies un appui déterminant aux combats d'Amnesty.

Introduction et commentaires des photographies de Michel Christolhomme

59 photographies reproduites en duotone, en couleurs Notice chronologique Amnesty International

J usqu’au 2 juin 2012 - « Droits de Regards » Des regards engagés s’exposent à la galerie Fait & Cause avec Amnesty International - 58 rue Quincampoix - 75004 Paris -

« Entre histoire, engagement et droits de l'homme » Une exposition pédagogique Le projet invite à se replonger dans une histoire mouvementée, guide pour ne pas oublier et comprendre le sens de l’engagement . « La photographie joue un rôle déterminant dans la dénonciation et la prise de conscience des violations des droits humains ainsi que sur l’évolution des mentalités, notamment des publics les plus jeunes », affirme Michel Christolhomme, directeur photo de l’association Pour Que l’Esprit Vive. De grands noms du photojournalisme ont été rassemblés pour proposer une déambulation et une réflexion sur la violence du monde mais aussi l’espoir porté par la mobilisation pour la défense des droits humains.

Cette exposition souhaite sensibiliser particulièrement les jeunes à travers le support photographique et des ateliers. La découverte ou redécouverte de clichés de temps forts des 50 dernières années permet de mieux appréhender l'histoire, la question des droits de l'homme et le rôle des photographes.

Cette exposition a été initialement montrée dans le cadre des Rencontres d’Arles. Sa reprise à Paris s’accompagne d’une série de rencontres et événements – notamment en direction de jeunes publics , autour d’Amnesty International et de certains des photographes

L'équipe
Production
Chronique
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......