LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Forêt à Fuveau

Écologie des formes

59 min
À retrouver dans l'émission

Le feuillage a un mode d'existence aussi captivant que déconcertant.

Forêt à Fuveau
Forêt à Fuveau Crédits : Seham Boutata
Extrait de Feuillages : l'art et les puissances du végétal, Clélia Nau
Extrait de Feuillages : l'art et les puissances du végétal, Clélia Nau Crédits : Hazan

Les arbres, les buissons et leurs feuillages inondent de leur vitalité les œuvres d’art, les peintures, les photographies, le cinéma. Pourtant, longtemps ils furent consignés aux marges des pages ou au fond des tableaux comme un décor convenu sur lequel prédominaient les histoires des hommes, des héros ou des dieux. Simple milieu peu agité par l’atmosphère, parfois supports symboliques ou mythologiques permettant l’identification d’un personnage, simples ornements ou symboles, le feuillage, rare ou opulent, devint pourtant peu à peu chez certains artistes, Claude Lorrain, ou Klimt, ou Matisse, un élément essentiel de la composition qui soudain s’anime de bruissements, de vents, de rumeurs et même dit Clelia Nau dans l’un des deux livres qu’elle a conçus, d’une puissance d’inquiétation, d’une dynamique qui amène vibrations gonflements, un tremblé, au fond, une pneumatique du paysage. Mais ce nouveau souci pose à l’artiste mille problèmes, identifier les feuilles, traiter par masse ou par détail, décrire les interstices, distinguer le lisse, le brillant ou le velu ? C’est le sujet de Feuillages, l’art et les puissances du végétal, et c’est aussi, abordé mais très différemment par son autre livre sur Monet qui s’intitule Machine-aquarium: Monet et la peinture submergée. On y découvre la fascination d’une époque pour les paysages sous-marins, les mouvements alanguis des décors d’aquarium, le délire passionné des écrivains pour le végétal et les suggestions repoussantes ou lascives des serres et des jardins. Et au cœur de tout cela l’invention d’une cathédrale de reflets, l’installation inouïe des nymphéas de Monet pour l’Orangerie des Tuileries mais issues de la fascination hypnotisée de l’artiste pour les jeux scabreux de l’eau, des algues, des humus, des vases, des reflets dans l’eau de son jardin de Giverny.

Extraits de Feuillages : l'art et les puissances du végétal, Clélia Nau
Extraits de Feuillages : l'art et les puissances du végétal, Clélia Nau Crédits : Hazan

Pour parler de ces deux sujets, l’historienne de l’art Clélia Nau ou plutôt l’écrivaine Clélia Nau car plus qu’il ne l’est dans la tradition de l’histoire de l’art, ces deux livres sont écrits au-delà de leur sujet, écrit à l’intérieur de l’aquarium capiteux de la langue qu’elle fait puissamment déborder des grammaires ordinaires de sa discipline.

Lectures des textes : Lara Bruhl

Musiques diffusées :

  • CHRISTINA KUBISCH - Ocigam trazom (Il flauto magnetico)
  • K. LEIMER - Lament to the open air
  • ARP - Folding water
  • ALOG - Write your thoughts in water
  • RICCARDO SINIGAGLIA - Watertube
  • ALOG - The beginner
  • ALOG - Exit virtuoso

Chargée de recherche : Maurine Roy

En partenariat avec BeauxArts Magazine.

Intervenants
  • Maître de conférences en histoire et théorie de l'art.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......