LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Statuette féminine, Groupe de Syros 2700-2300 av J.-C. - Cycladique ancien II (2800-2300 av J.-C.) Paris, musée du Louvre

Le mystère des Idoles

58 min
À retrouver dans l'émission

Des îles des Cyclades à la cité ensanglantée de Troie, les Idoles ont peut-être été tenues par les déesses et les héros que chanta Homère.

Statuette féminine, Groupe de Syros 2700-2300 av J.-C. - Cycladique ancien II (2800-2300 av J.-C.) Paris, musée du Louvre
Statuette féminine, Groupe de Syros 2700-2300 av J.-C. - Cycladique ancien II (2800-2300 av J.-C.) Paris, musée du Louvre Crédits : © Photo RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

Apparues au XIXe siècle dans de rares collections, d’abord attribuées à des cultures barbares et maladroites, les idoles telles qu’on les appela, ces sculptures cycladiques et anatoliennes, à la simplicité énigmatique, fascinèrent rapidement les artistes du début du XXe siècle auxquels elles apportaient des solutions plastiques inenvisagées et surtout une libération du modèle grec hellénistique qui dominait l’enseignement des Beaux-Arts alors. Picasso, Brancusi, Henry Moore, Jean Arp et bien d’autres, considéraient avec enthousiasme les idoles cycladiques et particulièrement le chef d’œuvre du Louvre, le premier à être reproduit et vendu comme copie par ce grand musée, la fameuse tête de Kéros dont le modèle en plâtre se retrouva ainsi dans de nombreux ateliers.

Tête d’une idole cycladique Paris, musée du Louvre
Tête d’une idole cycladique Paris, musée du Louvre Crédits : © Photo Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Daniel Lebée / Carine Déambrosis

Si dans les années 30, elles s’imposèrent à l’admiration des esthètes à la suite de l’éditeur des cahiers d’art, le fameux Zervos, que signifient-elles au-delà de leur beauté retenue, de leur silence virginal ?

Participant de la fascination qu’elles exercent sur nous, s’élève auprès de ces idoles archaïques, la rumeur des batailles de l’Iliade dont elles sont peut-être les contemporaines. Des îles des Cyclades à la cité ensanglantée de Troie elles ont peut-être été tenues par les déesses et les héros que chanta Homère.

Hans Arp, dit Jean Arp, Idole Clamart, fondation Arp © ADAGP, Paris 2021
Hans Arp, dit Jean Arp, Idole Clamart, fondation Arp © ADAGP, Paris 2021 Crédits : © Photo Centre Pompidou, MNAM- CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Georges Meguerditchian

Mais tant de questions subsistent : Quelle était leur fonction ?  Pourquoi beaucoup furent-elles intentionnellement décapitées ? Quelles mémoires portent-elles des déesses-mères de la fin du paléolithique ? Sont-elles des survivances de cultes pré-urbains ? Etaient-elles peintes ? Quels échanges et influences ont-elles reçu dans cette vaste région de la mer Egée à l’Anatolie où naquit par la science, la religion, l’urbanisme, l’architecture, les lois... la civilisation occidentale.

Une exposition et un catalogue du musée de Rodez intitulé : IDOLES. L’art des Cyclades et de l’Anatolie à l’Âge de bronze, tentent de répondre à ces questions.

Le musée Fenaille de Rodez, qui beaucoup d’entre nous ne le savent pas, regroupe une collection emblématique de statues-menhirs et poursuit depuis plusieurs années un programme d’expositions temporaires sur le thème de la figure humaine et de ses conditions d’expression dans les sociétés préhistoriques, protohistoriques ou extra-européennes. Il faut dire que ces mégalithes, sculptés autour du 3e millénaire avant notre ère, occupent une place singulière dans l’histoire de la statuaire ; ils apparaissent aujourd’hui comme les premières formes de représentation de l’Homme en grand, en Europe occidentale. C’est dans le cadre de cette étude qu’a lieu cette exposition conçue avec la collaboration du musée du Louvre et j’ai la chance de recevoir pour en parler : Vincent Blanchard co-comissaire avec Ludovic Laugier de cette exposition et, conservateur en chef au département des antiquités orientales 

Lectures des textes : Andréa Brusque

Musiques diffusées :

  • Ass Drone par Bendik Giske
  • Gradus par Philip Glass
  • Sonate N°8 par John Cage
  • Mutation 2 par Cobi van Tonder 
  • A Flower par John Cage
  • Hole par Bendik Giske
  • String Quartet n°2 par Michael Nyman 

Chargée de recherche : Maurine Roy

En partenariat avec BeauxArts Magazine.

Intervenants
  • Conservateur au département des antiquités orientales du musée du Louvre.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......