LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Image satellite du World Trade Center Aftermath, New York 15 SEPTEMBRE 2001

"11 septembre 2001" de Michel Vinaver

49 min
À retrouver dans l'émission

Commémoration du 11 septembre 2001 Comment écrire le réel ?

Image satellite du World Trade Center Aftermath, New York 15 SEPTEMBRE 2001
Image satellite du World Trade Center Aftermath, New York 15 SEPTEMBRE 2001 Crédits : DigitalGlobe - Getty

Il me semble que , à l’instar d’autres crimes commis contre des êtres humains partout dans le monde au nom d’idéologies et de religions diverses, les attentats contre le World Trade Center ne peuvent être compris qu’à partir des individus, car si nous perdons de vue le particulier - la souffrance et la perte subies par un homme, une femme ou un enfant - nous risquons de perdre de vue notre commune humanité, et cela, ce serait une forme de cécité, à l’égard non seulement des autres mais aussi de nous-mêmes . 

Siri Hutsvedt - 2002

Le 11 septembre 2001, les écrivains du monde entier ont été brutalement confrontés à l’un des évènements les plus sidérants de l’histoire mondiale. Comment s’en sont-ils emparés ?Certains  étaient physiquement proches, comme les New-Yorkais. D’autres séparés par un océan ou un continent. Romanciers ou dramaturges, beaucoup ont écrit à partir ou autour ou en mémoire de ce 11 septembre. France Culture a régulièrement donné voix à ces textes en les enregistrant avec des comédiens et comédiennes. A l’occasion de cette nouvelle commémoration des attentats, nous avons fait un choix de textes dramatiques, romanesques ou poétiques, que nous avons rassemblés afin de les réexposer  dans le cadre d’une programmation spéciale, à la fois sur l’antenne et sur le site de la chaine. Ainsi les auditeurs pourront  avoir accès de nouveau à des textes d’écrivains américains comme Israel Horovitz, Siri Hutsvedt, Jonathan Safran Foer, mais aussi  des dramaturges français comme Michel Vinaver et Fabrice Melquiot.  Tous ont écrit dans le sillage de cet évènement, dans la proximité immédiate comme Vinaver ou Horovitz ou plus tard comme Fabrice Melquiot engagé dans le soutien aux femmes afghanes, en particulier des comédiennes et parti en 2006 à Kaboul pour écrire à partir de ces rencontres. Ces textes sont de toute nature : fictions, monologue dramatique, texte  autobiographique, pièce polyphonique, poème. Ils ont tous été écrits et publiés dans la décennie qui a suivi la tragédie. Chacun, comme l’écrit Siri Hutsvedt, s’attache d’abord à l’individu, à chaque être humain. Chacun s’attache à raconter « le mélange inextricable de ce qui est immense et ce qui est minuscule » ( Vinaver), à éprouver ce que peut être le plus petit evenement pris dans le plus grand evenement. Tous écrivent contre le silence.  Surtout, ils ont tout simplement de la compassion. Et l’on pense alors à Dante, dans la Divine comédie : "Tant de gens - je n’aurais pas cru que la mort eut d’effets - Tant de gens".
Blandine Masson
11 septembre 2001 de Michel Vinaver
Texte lu par Michel Vinaver et Geoffroy Carey
Avec la voix de Marie Constant
Réalisation : Christine Bernard-Sugy
Publié aux éditions de l’Arche
Ecrit en anglais dans les semaines qui ont suivi la destruction des Twins Towers de Manhattan, puis adapté en français par Michel Vinaver lui-même, "11 septembre 2001" fait se croiser la voix d'un journaliste, l’acteur américain Geoffroy Carey, rapportant les événements, à celles d'anonymes pris dans la tourmente, mais aussi celles de Bush et de Ben Laden.
Relatant au plus près la catastrophe, la pièce de Michel Vinaver décrit aussi les certitudes qui vacillent. Depuis le 11 septembre 2001, le monde a changé, mais en quoi ? Avec la destruction des Twin Towers à New York visant le coeur du système économique des Etats-Unis, et à travers lui, tout le système politique et social des démocraties occidentales, chacun est sommé de choisir un dieu, celui de Bush et celui de Ben Laden. A moins que le salut ne réside dans l'incrédulité.

Equipe de réalisation Claire Levasseur, Bruno Mourlan, Manon Houssin, Alexandra Malka
Ce texte est suivi d’un extrait tiré d’une lecture diffusée dans le cadre du feuilleton "Pages arrachées au 11 septembre" diffusé en septembre 2011. 

Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer
Publié aux éditions de l’Olivier
Traduit de l’américain par Jacqueline Huet et Jean-Pierre Carasso
Extrait lu par Françoise Lebrun et Igor Mendjisky
Réalisation Cédric Aussir
Production : Camille Renard
Oskar, 9 ans, est surdoué, ultrasensible, fou d'astrophysique, fan des Beatles et collectionneur de cactées miniatures. Son père est mort dans les attentats du World Trade Center en lui laissant une clé. Persuadé qu'elle expliquera cette disparition injuste, le jeune garçon recherche la serrure qui lui correspond. Sa quête désespérée l'entraîne aux quatre coins de la ville où règne le climat délétère de l'après 11 septembre.

Prise de son, montage, mixage Philippe Carminatti, Adrien Roch
Assistante à la réalisation : Cécile Laffon

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......