LE DIRECT
Portable

"06.15......." de Pauline Peyrade

12 min
À retrouver dans l'émission

"Chère Madame, Madame le Juge, Il est très important que vous sachiez ce qui s’est vraiment passé, que vous ayez tous les éléments de l’enquête"

Portable
Portable Crédits : Yevhen Borysov - Getty

Rien n’a changé ça se voyait pas le jour où c’est arrivé c’était un jour comme les autres
Personne n’a rien vu
Ma famille n’a rien vu
Je n’ai rien vu
J’ai eu mal au ventre
On m’a emmenée à l’hôpital
Je ne savais pas
On m’a expliqué
Ils m’ont dit que ce n’était pas un morceau de moi
Ils m’ont dit que ce n’était pas mort
Que c’était vivant
Que ce n’était peut-être pas mort alors il fallait savoir très vite où c’était
Je ne me souvenais pas
Je vous jure Madame le Juge je ne me souvenais pas
Je leur ai dit je ne me souviens pas
Je crois qu’ils ne m’ont pas crue
Une infirmière m’a regardée
Longtemps droit dans les yeux je me suis dit-elle elle me croit
On m’a emmenée
Après on m’a dit qu’on l’avait retrouvé
C’était encore vivant
Je ne me souviens pas de ce que j’ai pensé
Peut-être je me suis dit "ouf, c’est vivant"
Parce que je n’aurais pas voulu que ce soit mort
Après qu’on m’a expliqué
J’ai compris que ça aurait pu être mort et je n’ai jamais voulu le tuer
La tuer
La petite
Je suis restée seule avec les médecins et les infirmières
La police est arrivée
Je n’ai rien fait
Je n’ai rien fait
Je n’ai rien fait .

Réalisation : Christophe Hocké
Conseillère littéraire Céline Geoffroy

Avec : Inas Chanti (Alicia), Souad Arsane ( Sandra), Hector Manuel ( Le Garçon), Alexandre Virapin ( Félix), Thierry Raynaud ( Le Docteur), Madeleine Mainier ( La juge)
Et les voix de Louis Helle, Alexandre Savinien et Julien Derivaz
Prise de son, montage et mixage : Delphine Baudet et Bastien Varigault
Assistante à la réalisation : Louise Loubrieu

Le texte 06.15 est issu du Bureau de Lecture de France Culture

Suivie de

Huguette Champroux et Danielle Collobert, extraits du recueil _Les Pénétrables d_e Liliane Giraudon

En architecture, les pénétrables désignent les voies d'accès à un bâtiment.
Ici, les bâtiments désignés sont des livres. Les noms qui ont signé ces livres habitaient un corps. Un corps vivant, comprimé entre deux dates.
Montées en successives scènes d'un cinémathon élémentaire proche de la lanterne magique, ces vies flashées et non exemplaires auraient fonction de lucioles. Manière de considérer les corps et leur existence comme des "machines à semence".
Lambeaux de spectres, fantômes vivants, ils occupent une galerie ouverte dont les portes sont sans cesse battantes. Liliane Giraudon dit qu'elle a longtemps rêvé les livres comme de petits stocks de munition. Des outils pour faire reculer le travail de la mort. Ce livre n'est pas un livre d'hommages. Plutôt une sorte de couloir où seraient exposés 25 bustes ciselés, de tailles différentes, 25 bustes d'auteurs parmi ceux dont les textes l'ont aidée à vivre. Le mot "bustier" ne se limite pas à désigner cette pièce de l'habillement enserrant étroitement le buste des femmes pour laisser les épaules nues. Il désigne aussi le sculpteur spécialisé dans l'exécution des bustes. Revisitant une ancienne pratique funéraire Liliane Giraudon a voulu ici se livrer en tant que "bustière" à un exercice de littérature vivante.

Lu par Pauline Belle, Maïté Cotton, Florence Janas
Equipe de réalisation : Philippe Bredin, Sébastien Royer, Laure-Hélène Planchet, Sophie-Aude Picon

Huguette Champroux et Danielle Collobert sont extraits du recueil Les Pénétrables, de Liliane Giraudon, publié aux éditions P.OL.

Bibliographie

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......