LE DIRECT
Manifestation du 26 mai à Paris

De la contestation de la loi Travail à celle du pouvoir par la rue // La victoire de Van der Bellen à la présidentielle en Autriche

59 min
À retrouver dans l'émission

Le mouvement de lutte contre la loi Travail se durcit à l'approche de la manifestation nationale du 14 juin. // Le candidat soutenu par les Verts l'a emporté sur le candidat de l'extrême droite en Autriche.

Manifestation du 26 mai à Paris
Manifestation du 26 mai à Paris Crédits : Charles Platiau - Reuters

DE LA CONTESTATION DE LA LOI TRAVAIL À CELLE DU POUVOIR PAR LA RUE

Dirigé contre la loi Travail, le mouvement social animé par une intersyndicale réunissant notamment la CGT et FO se durcit incessamment, tout en étant débordé sur sa gauche dans plusieurs cas de figure. Blocage des raffineries et des dépôts de carburant, menaces sur la production des centrales nucléaires, grèves à répétions à la SNCF, annonce d’une grève illimitée à la RATP à partir de jeudi prochain, entrave à la parution des quotidiens qui ont refusé de céder aux exigences de la CGT sont autant d’exemples de ce durcissement. « C'est un fait que les violences émaillent désormais systématiquement les manifestations au point que les prétendus «débordements» apparaissent pour le moins prémédités. », écrit Eric Dupin sur Slate.fr et il ajoute, « Les idées de «provocations» policières ou d'une violence qui serait indispensable au changement de l'ordre établi paraissent plus que jamais populaires, sans être aucunement prouvées. »

Une vidéo de policiers passant à tabac un étudiant, lors du blocage d’un lycée le 24 mars dernier, a été visionné des milliers de fois sur le web. À celle-ci répond la vidéo montrant une bande de casseurs tentant de brûler une voiture de police en marche, filmée lors d’une manifestation de policiers dont le mot d’ordre était « Stop la haine anti-flic ». Un manifestant non-violent a perdu un œil dans un tir de lanceur de balles de défense et l’inspection générale a ouvert 29 enquêtes sur les violences policières, tandis que syndicats et ministre rappellent que 360 policiers ont été blessés depuis mars.

Le mouvement Nuit debout, né après la journée de mobilisation du 31 mars, qui prônait la non-violence et le dialogue est devenu sensible à des arguments en sens contraire. Le quotidien Reporterre note que lorsqu’un orateur a déclaré « Il ne faut pas poser la question de la violence sur le plan moral, mais comme une question stratégique », les prises de parole qui ont suivi n’ont guère mis en cause ce point de vue. Les heurts ont par ailleurs été nombreux aux abords des places occupées par ce mouvement et des interpellations régulières ont lieu, dont une cinquantaine pour la seule nuit du 28 au 29 avril.

Sous le quinquennat de François Hollande, de nombreux corps de métiers se sont faits entendre en manifestant de manière parfois violente : les taxis, dont certains s’en sont pris à des voitures Uber, les bonnets rouges bretons contre l’écotaxe et ses portiques, les éleveurs en février. Le sociologue Erik Neveu soulignait alors que « plus les actions sont agressives, plus ça monte dans les pages de la presse locale, puis dans les médias nationaux. Sans violences, la presse nationale n’en parle pas » et il ajoutait : « Le calcul des organisateurs n’est donc finalement pas absurde ».

LA VICTOIRE DE VAN DER BELLEN À LA PRÉSIDENTIELLE EN AUTRICHE

Dimanche, le second tour des élections présidentielles en Autriche opposait Alexander Van der Bellen, candidat indépendant pro-européen soutenu par le parti des Verts, à Norbert Hofer, représentant du parti d’extrême-droite FPÖ. Alexander Van der Bellen l’a emporté avec 50,3% des suffrages et seulement 31.026 des 4,6 millions de votants ont départagé les deux concurrents. 40% des électeurs d’Alexander Van der Bellen au second tour ont cité la nécessité de faire barrage à l’extrême-droite comme motif principal de leur vote.

Au pouvoir depuis la Seconde Guerre mondiale, les partis social-démocrate (SPÖ) et conservateur (ÖVP) ont connu une déroute historique au premier tour des élections alors que l’extrême droite arrivait en tête avec 36,4% des voix, obtenant son meilleur score depuis la création du parti. Le candidat des Verts a recueilli 20,4% des suffrages. Prenant acte de son impopularité croissante, le chancelier Werner Faymann, à la tête du parti social-démocrate, a démissionné le 9 mai dernier.

En 2015, l’Autriche a soutenu la politique d’accueil des réfugiés d’Angela Merkel en acceptant plus de 90.000 demandeurs d’asile, soit plus de 1% de sa population, ce qui correspond à l’un des taux les plus élevés des membres de l’Union européenne. La vague de solidarité manifestée à l’automne dernier s’est cependant brisée depuis janvier, et le pays a décidé qu’il ne pourrait pas accepter plus de 37.500 migrants cette année. L’Autriche, pays à la longue tradition d’accueil des réfugiés, a fermé ses portes en avril dernier et le ministre de la Défense a annoncé la construction éventuelle d’un mur à la frontière italienne dans le cas où le flux de migrants continuerait.

Le parti d’extrême-droite autrichien (FPÖ) a bénéficié de l’enlisement de la crise des migrants pour gagner en popularité, comme d’autres courants populistes en Europe et notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, au Danemark, en Finlande et même en France.

Alexander Van der Bellen sera investi le 8 juillet. Il a nommé chancelier social-démocrate, Christian Kern connu pour avoir redressé les chemins de fer autrichiens dans un climat social apaisé. Les prochaines élections destinées à élire le parlement auront lieu en 2018.

Brèves

Philippe MEYER : Mariage en douce, de Ariane CHEMIN (Equateurs, mai 2016)

Jean-Louis BOURLANGES : Economie du droit commun, de Jean TIROL (PUF, mai 2016)

François BUJON DE L’ESTANG recommande « L’intégrale de l’œuvre pour piano seul » de BRAHMS, interprété par Geoffroy COUTEAU (La Dolce Vita, mars 2016)

Nicole GNESOTTO : L’amie prodigieuse, d’Elena FERRANTE (Gallimard, octobre 2014)

Thierry PECH recommande l’article « Un splendide isolement, les politiques françaises du maintien de l’ordre », par Olivier FILLIEULE et Fabien JOBARD paru sur le site La vie des idées (http://www.laviedesidees.fr/Un\-splendide\-isolement.html, 24 mai 2016)

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......