LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Coalition gouvernementale en Allemagne / Vaccination contre le covid19

La reprise de l'épidémie de Covid 19 en Europe / La coalition "feu tricolore" en Allemagne

58 min
À retrouver dans l'émission

Depuis quelques semaines, une 5ème vague de Covid19 gagne le monde entier. Confinement, extension de la couverture vaccinale, les dirigeants doivent jongler entre protection de la population et acceptation de nouvelles mesures restrictives. En Allemagne, le seuil des 100 000 morts a été franchi...

Coalition gouvernementale en Allemagne / Vaccination contre le covid19
Coalition gouvernementale en Allemagne / Vaccination contre le covid19 Crédits : AFP

Le Covid-19 a causé la mort de plus de 1,5 million de personnes depuis le début de la pandémie en Europe, où plusieurs pays rétablissent des restrictions pour endiguer des contaminations records, selon un comptage de l'AFP réalisé à partir de bilans officiels jeudi à 10h00 GMT.  L’OMS redoute 700 000 morts supplémentaires de Covid 19 en Europe d’ici le printemps ce qui porterait le nombre total de décès à 2,2 millions. Le nombre de nouveaux décès est en hausse depuis la mi-juillet (4210 par jour en moyenne ces sept derniers jours, 1% sur une semaine) dans la zone, à nouveau épicentre de la pandémie. Ce chiffre atteint un niveau similaire à celui de l'automne 2020, alors que l'Europe entrait dans sa deuxième vague.

Des mesures différentes en fonction des pays 

En France, l'épidémie repart tout comme dans le reste de l'Europe. En une journée, en France, 30 454 nouvelles contaminations ont été recensées, 321 personnes sont décédées en 1 semaine et  8500 classes sont actuellement fermées. Contrairement à nos voisins, la France peut compter sur un fort taux de vaccination (75.6% des français ont un schéma vaccinal complet) pour lutter contre cette 5ème vague.  Jeudi 25 novembre, Olivier Veran a rappelé que "le virus circule vite et partout. La France connaît une cinquième vague qui sera plus longue et plus forte que la 4ème, les conditions hivernales favorisent sa circulation". Il a donc insisté sur l'importance du vaccin et de la dose de rappel pour que le passe sanitaire soit toujours valable, sur l'obligation du port du masque à l'intérieur même dans les lieux soumis au passe sanitaire. Pour l'instant, pas de retour au télétravail, pas de couvre feu ni de confinement. Cette stratégie est très proche de celle de nos voisins d'Europe du Sud où l'épidémie repart plus lentement que dans le reste de l'Europe. La raison, un fort taux de vaccination : 79 % en Espagne, 87 % au Portugal et 75% en Italie.

A l'inverse, certains pays, comme l'Autriche, la Chine, les Pays-Bas, la Slovaquie, la Russie ou la Lettonie, ont décidé de revenir au confinement, au moins partiellement. Et ce, au dépend du mécontentement des citoyens qui dans la majorité de ces pays ont manifesté le weekend dernier.

L'inquiétude des variants de Covid19 

Selon l'OMS, l'augmentation des cas s'explique par la combinaison de la prévalence du variant Delta hautement contagieux, d'une couverture vaccinale insuffisante et de l'assouplissement des mesures anti Covid19. Dans l’Union européenne, 67,7 % de la population a reçu deux doses de vaccin mais les écarts sont énormes entre les pays. Selon les chiffres de mardi, seuls 24,2 % des Bulgares étaient vaccinés contre 86,7 % des Portugais.

L'arrivée d'un nouveau variant du Covid19 détecté en Afrique du Sud il y a 1 semaine inquiète au plus haut point. Son nombre élevé de mutations pourrait menacer l'efficacité des vaccins existants. Le variant B.1.1.529 présente un nombre "extrêmement élevé" de mutations, selon les scientifiques sud-africains qui avaient déjà détecté le variant Beta, contagieux. 22 cas positifs ont été recensés en Afrique du Sud et ce vendredi 26 novembre, un premier cas a été détecté en Belgique. Le patient contaminé revenait d'Égypte le 11 novembre dernier. A ce stade, les scientifiques ne sont pas certains de l'efficacité des vaccins anti-Covid contre cette nouvelle forme du virus.

La coalition "feu tricolore" en Allemagne

Pour la première fois, les conservateurs sont tombés en dessous des 30% aux élections fédérales du 26 septembre. Une défaite qu'Armin Laschet a pleinement assumée, avec un score pour la CDU de 24,1%. Pour la première fois depuis 20 ans, la CDU ne sera pas au pouvoir dans cette nouvelle coalition. Après 2 mois de tractation, ce mercredi 24 novembre, les verts, les sociaux-démocrates et les libéraux ont conclu un "contrat" de coalition intitulé "Oser plus de progrès. Alliance pour la liberté, la justice et la durabilité". Un contrat qui n'aura été scellé qu'au bout de 2 mois contre 5 mois en 2018...

Mais les trois formations doivent encore obtenir le feu vert de leurs troupes. Les écologistes vont soumettre l'accord de coalition au vote de leurs membres tandis que les sociaux-démocrates et les libéraux organiseront un congrès pour obtenir le feu vert de leurs partis respectifs les 4 et 5 décembre. Olaf Scholz devrait devenir le quatrième chancelier social-démocrate de l'Allemagne la semaine du 6 décembre.

Quels ministères pour quels partis ?

Les écologistes héritent des ministères de l'environnement, de l'économie, des affaires étrangères. L’actuel coprésident des Verts, Robert Habeck, deviendra également vice-chancelier. La priorité pour eux : lutter contre le réchauffement climatique (avec une sortie du charbon en 2030 et l'accent mis sur les énergies renouvelables...).

Annalena Baerbock à la tête de la diplomatie Allemande, souhaite "une Union Européenne plus stable démocratiquement, plus capable et plus souveraine sur le plan stratégique". Cela implique d'être moins dépendant dans des domaines stratégiques et vulnérables.

Le SPD, quant à lui, obtient les ministères du travail, des affaires sociales, de la défense, de la santé et du logement et a réussi à imposer, entre autre, une hausse à 12 € du salaire horaire minimum, une refonte du système des allocations de chômage...

Comme partout dans le monde, l'Allemagne doit lutter contre la 5ème vague de Covid19 (alors que le seuil des 100 000 morts a été franchi jeudi en Allemagne) et que l'arrivée du nouveau variant africain (un 1er cas a été recensé en Belgique ce vendredi) inquiète particulièrement. Un gros chantier attend donc le SPD qui pour le moment exclut l'idée d'un confinement national et mise sur la généralisation du passe sanitaire dans les transports et des restrictions d'accès pour les non-vaccinés.

Enfin, le FDP hérite des portefeuilles de la finance, de la justice, des transports, de l'éducation et de la recherche.

Pour la première fois depuis 20 ans, la CDU ne sera pas au pouvoir. Après 18 années au pouvoir, une page se tourne pour Angela Merkel ?

Chroniques
11H01
26 min
L'Esprit public
L'Europe est confrontée à une 5ème vague de Covid. Quelles mesures sont prises par nos voisins et en France ?
11H29
30 min
L'Esprit public
La coalition gouvernementale en Allemagne.
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......