LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les candidats à la primaire Les Républicains

Valérie Pécresse remporte le congrès LR et devient la candidate de la droite

29 min
À retrouver dans l'émission

Fin septembre, les adhérents LR ont opté pour un congrès où seuls les adhérents du parti voteront pour désigner leur candidat à la présidentielle. Une primaire opposait 5 candidats, Philippe Juvin, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Eric Ciotti et Michel Barnier. Samedi Valérie Pécresse l'a emporté.

Les candidats à la primaire Les Républicains
Les candidats à la primaire Les Républicains Crédits : BERTRAND GUAY / POOL / AFP - AFP

Samedi 4 décembre, le vainqueur de la primaire des Républicains a été investi. Avec 61% des voix Valérie Pécresse a été choisie pour représenter les LR à la présidentielle de 2022. Pour départager les 5 candidats Les Républicains, plusieurs débats ont eu lieu courant novembre. Des débat très suivis : le premier le 8 novembre a réuni 1,1 million de téléspectateurs en cours de soirée. 

Valérie Pécresse candidate Les Républicains

_C'est ce samedi à 14h que les résultats sont tombés. A_vec 61% Valérie Pécresse a été élue face à Eric Ciotti.Les Républicains se sont passionnés pour cette élection puisque le taux de participation a été de 82,12%, en très légère hausse par rapport au premier tour. 

A l'issue du vote, Valérie Pécresse est revenue sur sa victoire : "Pour la première fois de son histoire, notre parti va se doter d'une candidate à l'élection présidentielle", s'est félicitée la vainqueur du congrès, saluant "l'audace" des votants. "La droite républicaine est de retour", a-t-elle clamé, promettant de "restaurer la fierté française et protéger les Français" avec un "projet de franche rupture". Sur son compte twitter, elle déclarait : "tous les élus et les militants, nous sommes rassemblés pour faire gagner  la droite et faire gagner la France. Ensemble nous allons tourner la  page Macron".

Eric Ciotti et Valérie Pécresse s'étaient qualifiés pour le second tour de la primaire jeudi. Sur les 139 918 adhérents appelés à voter, 80.89% ont déposé un bulletin dans l'urne. Les résultats du premier tour étaient très serrés puisque Eric Ciotti a recueilli 25,59%, Valérie Pécresse 25%, Michel Barnier 23,93%, Xavier Bertrand 22,36% et Philippe Juvin 3,13%. Pour le 2nd tour de la primaire, tous les candidats ont appelé à voter Valérie Pécresse.

Le principe de la primaire 

Pour cette primaire de 2021, seuls les militants Les Républicains 'qui s’engagent en payant une cotisation de 30 euros) pouvaient voter. 139 918 adhérents étaient donc appelés aux urnes ce weekend. On est loin des plus de 4 millions de personnes qui avaient voté lors du premier tour de la primaire de 2016. A cette primaire ouverte, tout le monde pouvait payer 2 euros pour participer, même parfois gens de gauche. C’était la première fois que le parti expérimentait ce type de primaire. En 2016, François Fillon avait été désigné vainqueur avec 66,5% des voix. Mais pour cette élection présidentielle de 2017, il s’était enlisé dans l'affaire des emplois fictifs du Penelopegate et n'avait pas atteint le second tour de l’élection. Après le fiasco Fillon, 70% des adhérents LR ne voulaient plus de primaires ouvertes. Et le parti Les Républicains avaient perdu nombre d'adhérents : il était tombé à 60 000 adhérents en 2019.

Les Républicains à la traîne dans les sondages

Selon un sondage Harris Interactive pour Challenges mardi 30 novembre, Emmanuel Macron arriverait en tête du premier tour de l'élection présidentielle devant la candidate du RN Marine Le Pen, qui distancerait le futur candidat de la droite et Eric Zemmour. Le chef de l'État sortant est crédité de 23 à 24% des intentions de vote devant Marine Le Pen (19 à 20%) dont la progression en une semaine est inversement comparable au recul du désormais candidat Eric Zemmour (13%). Le candidat Les Républicains qui était le mieux placé dans les sondages, Xavier Bertrand, a été éliminé dès le premier tour. À gauche, Jean-Luc Mélenchon reste à 10%, son score depuis la mi-octobre. Yannick Jadot serait à 7 ou 8%, en recul d'un point et Anne Hidalgo stable à 5%. Arnaud Montebourg ( 1) et Fabien Roussel recueilleraient 2%. Au second tour, Macron serait réélu.

Deux candidats s'affrontent pour l'extrême droite 

Jusqu'à présent, Eric Zemmour était placé en seconde position derrière Emmanuel Macron dans les intentions de vote. Mais Marine Le Pen vient de lui gravir la 2ème place il y a quelques jours. L'ancien journaliste du Figaro a officialisé sa candidature ce mardi dans une vidéo de 10 minutes diffusée sur You Tube et intitulée "Il est temps d'agir." Mais juste après sa diffusion, la vidéo a déclenché la polémique pour son utilisation délibérée de multiples images, tels que des documentaires, des films ou encore des images issues de médias. Et hier, c'est la violence de certaines images qui était pointée du doigt. La vidéo n'est désormais plus accessible aux mineurs, depuis le mercredi 1er décembre.  

La majorité se rassemble

Face à l'extrême droite, la majorité se rassemble derrière Emmanuel Macron (qui n'a pas annoncé s'il était candidat à l'élection présidentielle de 2022). « Ensemble Citoyens » a été lancé ce lundi à la mutualité à Paris. Ce mouvement regroupe La République en Marche, Modem, Agir, Horizons, Territoire de Progrès, En Commun. Les membres d'« Ensemble citoyens ! » ont signé une charte d'engagement qui prévoit qu'il n'y aura qu'un candidat de la majorité par circonscription lors des élections .

Chroniques
11H29
29 min
L'Esprit public
L'Afghanistan, pays ruiné et affamé, où les femmes sont pourchassées, où les exécutions se multiplient
Intervenants
  • diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Jospin et ancien secrétaire général de la présidence de la République sous François Mitterrand
  • Femme politique, romancière, ancienne ministre de la Culture dans les gouvernements Ayrault puis Valls
  • Politologue. Professeur des Universités à Sciences Po.
  • Politiste, spécialiste des relations internationales, professeur émérite des universités à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et enseignant-chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......