LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Carte nocturne

23 Nuits - poésie urbaine du fragment nocturne

58 min
À retrouver dans l'émission

Une proposition pour déambuler dans la nuit, à l'écoute de ce bruissement urbain. Marc-Antoine Granier nous invite à parcourir et traverser cette nuit accompagnés par les poèmes des noctambules, leurs secrets et sensations.

Carte nocturne
Carte nocturne Crédits : Lorette Zitouni

Une Expérience signée Marc-Antoine Granier, réalisée par Nathalie Salles

Avec le soutien de l'Ecole Estienne

Comme La Nuit elle-même, cette création est fabriquée en fragments. Comme une plongée dans un nocturne dentelé. Comme une envie d'être vivant à l'heure de la nuit.

Il y a d'abord eu des sorties nocturnes à l'heure du confinement et des premiers couvre feux. Seul à déambuler dans la ville, à écouter le silence, Marc-Antoine Granier a aimé ce contraste jubilatoire, le fait de se retrouver dans ce "monde", à s'autoriser d'en être un témoin écoutant. Mais au fur et à mesure des nuits, des rues, des croisements, petit à petit est monté en lui cette sensation d'une terrible injustice collective. Il a commencé ce projet d'enregistrements urbains -qui durera un an- ; pour fixer les moments des fonds de ces nuits.

J'ai partagé toutes mes nuits d'enfance avec ma sœur jumelle !

Cette nuit, j'ai 7 ans, c'est mon chiffre préféré ! J'ai toujours rêvé d'avoir 7 ans...

Poème dans la ville
Poème dans la ville Crédits : Marc-Antoine Granier

Puis il y a eu des rencontres et des envies de poésie dans ce silence assourdissant. Dans cet essai radiophonique, cinq personnages ont écrit à chaque fin de nuit : un, deux ou trois textes. Les nuits défilaient. Des mots s'écrivaient. Ils ont révélés alors des sensations intimes, des secrets, des transformations, des animaux urbains, des bruits d'une fête disparue... Chacun a parcouru les allées le long des immeubles ou monté des escaliers et, furtivement, lu ses mots.

Echange autour des enfances, de peurs, des envies, sur ce qui les a construit la nuit ; ce qu'il en reste dans les mémoires nocturnes et collectives, ce qu'il est possible d'en faire... Les textes et les paroles résonnent, se confondent ou se contredisent. 23 Nuits est la somme des nuits qui déroulent cet essai radiophonique.

Comme un voleur, il est parti sans moi... sur la bande FM des années 80, c'est la radio qui me le chante, toutes les nuits...

J'ai toujours eu peur de ses sons-là... (...) je n'ai jamais pu les apprivoiser ses sons. Je suis pas une fille de la campagne. La ville la nuit, je la connais, alors que la campagne la nuit, je ne la connais pas du tout ; je me sens urbaine. 

Mon corps d'enfant a 60 ans... Rien n'est à révéler. La nuit emporte tout... Je n'ai pas peur de la nuit.

Nuit Silence, déclinaison en livres reliés, réalisés par les élèves de l'école Estienne

A la suite des pièces sonores composées par Marc-Antoine Granier, neufs livres reliés on été réalisés par les élèves de première année de l'école Estienne -classe spécialisation reliure-objet-livre-. Le projet était une mise en récit sonore de la ville dans une temporalité nocturne, évoquer graphiquement ses métamorphoses à travers l'imaginaire.
Un projet initié et encadré par la professeure Sophie Bourly, exposé à l'école Estienne jusqu'à fin septembre 2021

Création d'Elise Sawaya
Création d'Elise Sawaya Crédits : Sophie Bourly

Pour aller plus loin

Travail artistique de Marc-Antoine Granier

Nuit silence, en collaboration avec l'école Estienne et France Culture, une expérience synesthésique à la rencontre de l'objet livre et de la création sonore

Nuit silence, album digital à écouter 

Bibliographie

  • Elise Bonnard, Veilleur de Nuit, Papier Charbon, 2020.
  • Stéphane Bonnard, Notre décennie (trilogie : 25, L'Immobile, Rudimentaire), Espace 34, 2018.
  • Alain Cabantous, Histoire de la Nuit : Europe occidentale XVIIe-XVIIIe siècle, Fayard, 2009.
  • André Corboz et Giordano Tironi, L'espace et le détour : entretiens et essais sur le territoire, la ville, la complexité et les doutes, L'Age d'homme, 2009.
  • Roger Ekirch, La grande transformation du sommeil, Editions Amsterdam, 2020.
  • Michaël Fœssell, La nuit, vivre sans témoins, Autrement, 2018.
  • Marguerin Le Louvier, Tout corps prend feu, Auto Edition, 2016.
  • Thierry Paquot, Des corps Urbains, Autrement, 2006.

Générique

Avec la participation et les textes originaux de :

  • Elise Bonnard
  • Emilie Bouvier
  • Marina Guérida
  • Marguerin Le Louvier

Avec la voix de : 

  • Alexandre Calda, extrait de l'archive Une nuit en été, France Culture, 1971
  • Stéphane Bonnard, extrait de son texte L'Immobile

Composition sonore et musicale : Marc-Antoine Granier

Mixage : Valérie Lavallard

Réalisation : Nathalie Salles

Une création sonore de Marc-Antoine Granier

Remerciements

Merci à Rita Renoir.

Merci également à l'école Estienne.

Ombre d'une nuit
Ombre d'une nuit Crédits : M-A Granier - Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......