LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le collectif rA

rA, une conjuration

1h
À retrouver dans l'émission

Le 29 avril 2021, dans le cadre du festival Echographies, un nouveau culte eu lieu ; l'artiste rA l’a nommé "Mes peluches sont belles". Cette Expérience à rebours initiée par Gaël Gillon propose la découverte de ce culte par le son ; un culte pop et baroque mêlant sang, sexe et rire.

Le collectif rA
Le collectif rA Crédits : Nikolaz Lecoq

Une Expérience signée Gaël Gillon

Janvier 2021. Une amie, Emmanuelle, me propose d’aller voir un spectacle dans lequel elle danse. Elle dit qu’il s’agit d’un culte étrange, pop et baroque, sombre et gai, on y chante le sang, le sexe, la violence, le rire et les larmes.

Ma curiosité est éveillée, mon enthousiasme aussi. Le culte est dirigé et orchestré par Roméo Agid, qui, pour l’occasion se fait appeler rA, prophète du cruel Dieu Mok qui fait jouer et danser les muridés. Ce soir là, le culte se déroulait au nord de Paris, sur une péniche. La salle était comble, l’ambiance joyeuse, festive et chaotique. Les danseuses, les danseurs s’affairaient aux derniers préparatifs au milieu du public, assis, debout, sans masques, c’était avant. Éclats de voix, de rires et de larsen. Rien ne semblait prêt et Roméo avait la voix cassée en prédisant le désastre.

Culte "mes peluches sont belles", Roméo Agid au micro.
Culte "mes peluches sont belles", Roméo Agid au micro. Crédits : Nikolaz Lecoq

Soudain le noir, la musique, les lumières.

Je les ai vu danser, les corps frôlaient le public subjugué qui hurlait sa joie. J’étais fasciné par les chorégraphies, transporté par la musique, ébloui par la lumière, enchanté par Mok. Ivre de joie, je suis sorti, le visage crispé d’avoir trop souri, trop ri aussi, en regardant les rats danser. Les paroles des chansons, je ne les avais pas vraiment entendues, voilées qu’elles étaient par la musique et les gestes.  Parfois, des fragments surgissaient, violemment, comme des détonations, et provoquaient une distorsion avec l’ambiance heureuse et pétillante.

Alors cette émission de radio, une expérience à rebours, qui commencerait la découverte du culte par le son, une proposition de chemin inversé en somme. Pour écouter ce culte cathartique, cette fête païenne, cette conjuration nécessaire.  Car Roméo, comme son nom ne l’indique pas, est grec, c’est-à-dire, comme disait l’autre, léger par profondeur.  Gaël Gillon

Le 29 avril 2021, au Pavillon Villette, dans le cadre de la deuxième édition du festival Echographies, un nouveau culte eu lieu. rA l’a nommé "Mes peluches sont belles".

Roméo Agid sur scène.
Roméo Agid sur scène. Crédits : Nikolaz Lecoq
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour en savoir plus

Travail artistique de Roméo Agid

Album digital Mes peluches sont belles

rA Clip Pour faire jouer les rats et album

Le Pavillon Villette, une maison d'artiste

Générique

Avec :

  • Roméo Agid
  • Emmanuelle Hiron
  • Nikolaz Lecoq
  • Corentin Le Flohic
  • Marie Tassin
  • Natacha Veibert

Textes et musiques : Roméo Agid

Une création sonore de Gaël Gillon

Remerciements

Merci à Alain Lewkowicz et à tous les cultistes pour leur accueil

Composition
Composition Crédits : Nikolaz Lecoq
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......