LE DIRECT
Les flancs de la ville grappillent le volcan

En Equateur : Quito, centre du monde

54 min
À retrouver dans l'émission

En 2011 alors que l’Equateur a été secoué par plusieurs séismes meurtriers en début d’année, « Sur les Docks » explore la face cachée de Quito, de ses habitants et de leurs racines.

Les flancs de la ville grappillent le volcan
Les flancs de la ville grappillent le volcan Crédits : Christophe Lebel

Un documentaire de Clotilde de Gastines et Guillaume Baldy

Première diffusion le 15/11/2011

Vu du haut du volcan Pichincha, à 4.100 mètres d’altitude, Quito se ménage difficilement une place entre reliefs et failles, grappillant peu à peu les pentes andines. Autour du centre historique colonial, s’éparpille la ville avec au Nord ses quartiers chics : Guapulo, La Floresta, le centre festif de la Mariscal. Au Sud s’étendent les quartiers populaires, auxquelles même la Vierge du Panecillo tourne le dos. En Equateur, 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Trente ans d’ajustements structurels sous la coupe de la Banque Mondiale et du FMI suivi de la faillite économique de 2000 ont abîmé la société. L’immeuble moderne noirci de la Filanbanco, première banque du pays alors, se dresse comme un vestige de la malversation de la famille Isaias, qui est partie « avec la caisse » aux USA. En 2006, l’actuel président Rafael Correa, qui était alors ministre de l’économie avait relancé un audit de la dette extérieure qui trainait depuis les années 70, audit qui conclut à l’illégalité de la dette et permit de l’annuler en partie.

Depuis 2008, alors que la crise financière secoue les Etats-Unis et l’Europe, l’Equateur connaît le retour de la stabilité politique (une nouvelle Constitution) et un véritable décollage économique tiré par le pétrole, les exportations (banane, crevettes), et la conversion au dollar. Élu président de la République cette année-là, Rafael Correa mène à présent une « révolution citoyenne », très critiquée.

Les Quiteños, qui ont tous un journal à portée de main, sont très politisés et intarissables quand il s’agit de parler politique…

Avec :

Eloy Alfaro, anthropologue

Judith Flores, sociologue

Peky Andino, dramaturge

Adeline Arellano, guide au musée de la ville

Yolanda, Patrizio, Matias …

Quito, capitale américaine de la culture 2011
Quito, capitale américaine de la culture 2011 Crédits : Clotilde de Gastines

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......