LE DIRECT

Et si l’élection présidentielle devenait inégalitaire ?

1 min

Une proposition de loi du Parti Socialiste estime qu'il faut "moderniser les règles de l'élection présidentielle" en supprimant notamment les règles de temps de parole à la présidentielle.

Vous ne pensez pas que la France mériterait son Donald Trump ? Je veux dire un politique omniprésent médiatiquement… Car le secret de Trump, c’est qu’il fait de l’audimat. Du coup, les chaînes de télévision n’hésitent pas à lui donner la parole, et cette surexposition contribue à le faire grimper dans les sondages. Attaqués sur ce point, les grands médias américains répliquent en soulignant que le temps de parole qui lui est accordé correspond aux intentions de vote dans les sondages.

Eh bien si cette situation vous fait envie, soyez patient, tout ce bonheur sera bientôt pour vous, enfin pour nous. Car une proposition de loi du Parti Socialiste destinée, je cite, à « moderniser les règles de l’élection présidentielle » pourrait conduire à une telle situation, si elle est adoptée, le 5 avril prochain à l’Assemblée Nationale. Le principe ? Supprimer la règle de l’égalité des temps de parole à la présidentielle, et la remplacer par la règle de l’équité. Bon, l’égalité on voit ce que c’est, mais l’équité ? C’est accorder à chaque candidat un temps de parole correspondant avec l’importance qui lui est prêtée.

L’importance qui lui est prêtée, vous ne comprenez pas ce que cela désigne ? Eh bien moi non plus, pratiquement cela veut dire que l’on va se fier aux sondages pour répartir le temps de parole entre les candidats à la présidentielle, certains occuperont 2 % du temps d’antenne, d’autres dix fois plus. Et le vrai problème, c’est que jusqu’ici les sondages étaient soupçonnés de fabriquer l’opinion, si cette mesure passe, ils pourront être carrément accusés de la façonner. Une bien étrange réforme, à une époque ou les Français réclament un supplément de démocratie, et non une confiscation du système politique par les grands partis qui ont accès aux médias. Nous avions une démocratie médiocre, demain elle sera peut-être médiacre.

Chroniques

7H30
6 min

Journal de 7h30

Journal de 7h30 : Mardi 29 mars 2016
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......