LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Alexandria Ocasio-Cortez, députée démocrate américaine au gala du Metropolitan Museum of Art le 13 septembre 2021.

Une robe qui fait beaucoup parler

2 min

C'est la robe d’AOC, Alexandria Ocasio-Cortez, députée américaine, représentante de l’aile gauche du Parti Démocrate, une robe portée dans un évènement newyorkais très chic et très mondain, le gala du Metropolitan Museum of Art.

Alexandria Ocasio-Cortez, députée démocrate américaine au gala du Metropolitan Museum of Art le 13 septembre 2021.
Alexandria Ocasio-Cortez, députée démocrate américaine au gala du Metropolitan Museum of Art le 13 septembre 2021. Crédits : Ray Tamarra/GC Images - Getty

C'était une robe de soirée très élégante, blanche, ressemblant à ce que Saint Laurent a pu faire. Sauf que nous sommes aux Etats Unis, et que les mécènes remplacent là-bas la puissance publique pour financer les institutions culturelles, par conséquent pour assister à cette petite sauterie, il y avait une PAF, une participation aux frais de 35.000 dollars, environ 31.000 Euros. Vous aviez aussi la possibilité de donner plus, si le cœur vous en disait. 

Donc la camarade AOC assistait à ce pince-fesses, avec sa robe blanche de soirée, sauf qu’il y avait dessus en grosses lettres rouges l’inscriptions “Tax the rich”, ça donne “Taxer les riches”. La suite vous pouvez l’imaginer : la gauche américaine s’est réjouie de la provocation, expliquant qu’il fallait montrer aux riches présents à cet évènement que la philanthropie ne suffisait pas à faire fonctionner une société, qu’il fallait aussi un système fiscal plus juste pour financer les écoles, le système de santé et la transition énergétique.

Voilà un boulevard pour les femmes et les hommes politiques, lesquels vont pouvoir maculer leur robes, costumes, cravates ou ce qu’ils veulent, des slogans qu’ils souhaitent imprimer auprès du grand public - Anne Hidalgo pourrait s’essayer à un tailleur pantalon “Doublez le salaire des profs”, Marine Le Pen arborer un “Privatisez le service public audiovisuel”, Xavier Bertrand ou Yannick Jadot pourraient maculer leur cravate ou leur costume de ce qu’ils veulent. 

Tout ceci pourrait promouvoir la mode française à défaut de représenter une véritable innovation sur le terrain de la mode. Pour le reste, on pourra déplorer et ou se féliciter que la société du spectacle et le spectacle de la politique ne fassent plus qu’un : les programmes c’est dépassé, même les tweets sont aujourd’hui trop longs. Un tag sur une robe vaut beaucoup plus qu’un long discours.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......