LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une promeneuse de chiens dans l'Upper East Side à New York.

Le chien est désormais l’ultime signe statutaire a New York

2 min

Il y a des chiens ailleurs qu’à New York, aucune ville, campagne ou lotissement français n’en est exempt, mais rien ne peut venir égaler le statut dont jouissent actuellement les chiens aux États Unis.

Une promeneuse de chiens dans l'Upper East Side à New York.
Une promeneuse de chiens dans l'Upper East Side à New York. Crédits : Epics - Getty

Beaucoup de New Yorkais ont deux paires de chaussures. Oui, ça n’est pas banal de porter deux paires de chaussures, surtout des chaussures étranges, noires, roses ou rouges qui entourent les pieds, et, s’il s’agit d’en porter deux paires, c’est que l’on a affaire à des chiens.

Alors que les choses soient claires : il y a des chiens ailleurs qu’à New York, aucune ville, campagne ou lotissement français n’en est exempt. Et cependant rien, je dis bien rien, ne peut venir égaler le statut dont jouissent actuellement les chiens aux États Unis. 

Au Mémorial du 11 septembre, non loin de là où je me trouve, le chien a droit à sa mini exposition : les K9 — nom de l’unité de police new yorkaise de chiens de recherche — ce sont ces chiens qui ont aidé les sauveteurs pendant le déblaiement des décombres des deux tours jumelles. 

Mais le chien a aussi accompagné la pandémie, parce que beaucoup d’américains en ont adopté — en France aussi — mais, ici, ce sont les « dog Sitter », les Baby Sitter pour chiens, qui ont sonné le signal de la reprise économique. 

Car la question n’est pas seulement de savoir que les Américains sont dingues de chiens, et particulièrement les « millenials », les citadins aisés. Les chiens dont je vous parle ne sont pas des « patous », ces chiens de troupeaux, des chiens de garde, voire des chiens de dealers, ce sont des chiens d’agrément, des chiens d’ornement, en un mot des chiens statutaires. 

D’après le magazine The Atlantic, un millennial sur deux, aujourd’hui aux États-Unis, possède un chien, ce qui est un chiffre considérable. Depuis quelques dizaines de milliers d’années, le chien accompagne l’homme, mais là précisément, ce sont des chiens détachés de toute fonction utilitaire. 

En réalité, le chien est désormais l’ultime signe statutaire à New York et d’abord parce que, dans cette ville abominablement onéreuse, posséder un chien signifie que vous avez aussi de la place pour le chien dans votre logement, ou bien d’abord de la place pour le chien. Sans compter que le chien va susciter différentes dépenses, du « dog Sitter », qui le sortira à votre place, à ces drôles de chaussures qu’un chien qui se respecte doit désormais arborer.

New York est probablement la seule ville où les chiens arborent la chaussée bien chaussés. 

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......