LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La recherche des deals du Black Friday sur Amazon

Aujourd’hui c’est le vendredi noir

2 min

Nous vivons désormais au rythme de la marchandise et de sa commercialisation, la manière dont nous achetons est en passe de devenir le seul temps collectif reconnu par le calendrier.

La recherche des deals du Black Friday sur Amazon
La recherche des deals du Black Friday sur Amazon Crédits : Mohssen Assanimoghaddam/picture alliance - Getty

C’est ce que l’on appelle le « Black Friday », le vendredi noir donc, et il n’est pas aisé de comprendre pourquoi cette journée de gloire du consumérisme, et donc du capitalisme, porte un nom qui rappelle immanquablement le « jeudi noir », autrement dit le grand lancement non pas des soldes avant Noël mais le grand lancement de la crise de 1929. Certes dans un cas comme dans l’autre tout doit partir, mais dans le cas de 1929 c’était le système, là il s’agit des produits du système. 

Ce « Black Friday » s’intitule ainsi, semble-t-il, parce qu’à l’origine il s’agissait du vendredi qui suit la fête américaine de Thanksgiving, un vendredi chômé causant de nombreux embouteillages sur les routes, un vendredi noir par conséquent. Mais aujourd’hui les embouteillages sont avant tout sur la toile, puisque le « Black Friday » est notamment porté par de petits commerçants comme Amazon qui ont fait de ce jour une manière de lancer la saison des ventes de Noël. Le monde réel fait ce qu’il peut pour noircir ce vendredi, le transformer en une bonne façon d’exciter les zones érogènes du consommateur, exercice rendu compliqué dans le monde physique par la pandémie que vous savez. 

Mais ce qu’il y a de plus fascinant là-dedans c’est la manière dont le calendrier américain mais aussi surtout le calendrier commercial est venu se juxtaposer, puis remplacer pour partie le calendrier traditionnel. S’il faudra bientôt des archéologues pour expliquer ce qu’est le 11 novembre voire le 14 juillet, il est désormais admis que le 30 octobre c’est Halloween, puis le Black Friday, puis Noël, autrement dit la fête des consoles, et enfin le début de l’année, mieux connu sous le nom de soldes… 

Nous vivons désormais au rythme de la marchandise et de sa commercialisation, la manière dont nous achetons est en passe de devenir le seul temps collectif reconnu par le calendrier – au moins comme cela, il n’est plus question de donner la priorité à telle ou telle religion pour nommer les périodes de l’année – le -20 % est laïc puisqu’il s’adresse à tous, et le petit Jésus a intérêt à se calfeutrer dans sa crèche s’il ne veut pas qu’on lui achète des skinny jeans ou une trottinette électrique pour accompagner les rois mages.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......